isolation maison

Lors d’une construction ou d’une rénovation, il est important de réfléchir à bien isoler sa maison. Et pour cause, une maison mal isolée est coûteuse en énergie, et peu agréable à vivre. Il est cependant utile de déterminer où commencer l’isolation d’une maison. L’isolation.fr a décidé de faire le point avec vous, et de mettre en valeur les zones de déperdition thermiques les plus importantes.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

L’isolation d’une maison : une question de bon sens

Lorsque vous emménagez dans une nouvelle maison ou que vous faites construire, l’isolation fait partie des travaux les plus importants à entreprendre.

Et pour cause, une mauvaise isolation va engendrer deux conséquences négatives :

  • Un mauvais confort de vie : la maison sera plus humide, plus froide en hiver et plus chaude en été. Elle pourra être sensible aux courants d’air, et donc vous donner une sensation d’inconfort.
  • Des factures énergétiques élevées : un problème d’isolation va également augmenter votre consommation en chauffage. Quiconque va chercher à chauffer une maison mal isolée va dépenser beaucoup d’argent pour « chauffer l’extérieur ». Résultat : vos factures peuvent être jusqu’à 40 % plus élevées que si la maison était isolée!

D’une manière plus générale, l’isolation est aussi un acte écologique. Il est en effet peu respectueux de l’environnement de dépenser beaucoup d’énergie alors que des économies énergétiques seraient faciles à entreprendre.

À savoir : en neuf, une maison doit suivre la réglementation thermique RT 2012, qui impose une résistance thermique minimale et donc une isolation de qualité.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour vos travaux d’isolation)

Comment bien isoler sa maison ?

L’ennemi numéro 1 de l’isolation est la déperdition thermique. Pour faire simple, il s’agit d’un « trou » dans l’isolation de votre maison, par lequel passe l’air chaud de votre maison, et entre l’air froid de l’extérieur.

Pour savoir comment isoler une maison, il est donc important de connaître les zones où les pertes de chaleur sont les plus fréquentes. Nous avons rassemblé pour vous les différentes zones de la maison à isoler en priorité, et par ordre d’importance :

1. Isoler la toiture

L’air chaud va du bas vers le haut. Voilà pourquoi l’étage est généralement mieux chauffé que le rez-de-chaussée, car il peut profiter de la chaleur venue du bas.

Ce fait montre également l’importance de travailler sur l’isolation du toit. En effet, un toit mal isolé va laisser s’échapper toute la chaleur de la maison. C’est donc un vrai gouffre à chaleur !

En moyenne, on considère que 30 % des déperditions énergétiques passent par le toit. Cela signifie qu’un tiers de votre consommation d’énergie peut fuir à cause d’un toit mal isolé.

Dès lors, il est vital pour vous de consulter nos recommandations sur l’isolation thermique des toitures.

2. Les murs

En seconde position, et avec 25 % des déperditions énergétiques de la maison, on retrouve les murs. Nous parlons bien entendu ici des murs extérieurs, et non pas des cloisons et des murs intérieurs, dont l’isolation n’est pas forcément une priorité.

Isoler la façade de sa maison est ainsi une excellente idée pour assurer votre confort thermique. Mieux encore, cela peut participer à réduire les bruits extérieurs, à condition que vous optiez pour un isolant ayant un certain pouvoir d’isolation acoustique.

Des professionnels locaux chiffrent gratuitement l’isolation de votre maison >>

3. Les fuites d’air

Arrivé ici, vous avez déjà supprimé jusqu’à 45 % des déperditions thermiques. Vous souhaitez continuer ? Dans ce cas, l’élément suivant est tout simplement les fuites d’air ! Elles représentent jusqu’à 20 % des déperditions thermiques.

Où sont-elles situées ? Un peu partout dans la maison. Les fuites sont généralement situées dans les boiseries (portes et fenêtres), ainsi que par la cheminée. Si vous sentez un courant d’air à proximité d’une fenêtre, il faut envisager de mieux la colmater, pour assurer son isolation.

À savoir : attention à ne pas empêcher définitivement le renouvellement de l’air. Dans les pièces humides, faites installer une VMC pour assurer une bonne ventilation, sans permettre de fuites d’air.

4. Les vitrages

Nous en sommes à 65 % des déperditions thermiques évitées. Est-il possible de faire mieux ? Oui ! En vous occupant directement des fenêtres et portes-fenêtres.

Une vitre simple n’est pas isolante. Mais si l’huisserie ne souffre d’aucune fuite d’air, la vitre va tout de même gêner votre isolation. Dès lors, opter pour la pose de double ou triples vitrages permet d’économiser jusqu’à 15 % des déperditions thermiques.

C’est aussi un meilleur confort de vie, car le double vitrage a un fort pouvoir d’isolation acoustique. À adopter absolument dans les grandes villes !

5. Les autres éléments à isoler

Vous venez d’isoler 80 % des zones de déperdition de votre maison. Autant vous dire qu’à ce point, vous sentirez un impact énorme sur vos factures d’énergie. Mais est-il possible de faire encore mieux ?

Oui, il reste différents éléments qui peuvent être utiles pour bien isoler la maison :

  • Le plancher : isoler le plancher bas de votre maison peut permettre d’éviter les pertes de chaleur liées au sol. Mais cela ne reste vraiment utile que pour les maisons anciennes.
  • Les ponts thermiques : si votre maison a déjà été isolée, il se peut que certains isolants se soient affaissés ou aient été mal posés. On parle alors de ponts thermiques. Repérer les ponts thermiques (c’est à dire les défauts d’isolation) vous permet d’améliorer légèrement l’isolation de la maison.

À savoir : malgré tout, il s’agit là de travaux qui n’auront pas une répercussion énorme. Privilégiez avant tout l’isolation de la toiture et de la façade pour obtenir un résultat satisfaisant.

L’importance de l’étude thermique

Lorsque vous cherchez à acheter une maison, il peut être intéressant de demander une étude thermique.

Cette étude est une analyse, faite par un professionnel, qui permet de déceler les principaux défauts d’isolation ou de consommation d’énergie d’une maison. C’est un excellent départ pour savoir quelle partie de la maison isoler en premier, et quels sont les investissements à prévoir.

Pour explorer le sujet plus en profondeur, voici les conseils à connaître pour l’isolation d’une maison ancienne.