Isolation faux plafond

La pose d’un faux plafond peut être une bonne occasion d’améliorer l’isolation de sa maison. En effet, poser un isolant de faux plafond va vous permettre de limiter les pertes thermiques, et donc de faire des économies de chauffage. Mais pour cela, il est indispensable de bien se renseigner sur l’isolation d’un faux plafond. Comment isoler un faux plafond ? Quels sont les meilleurs isolants ? L’isolation.fr vous explique tout !

.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux

Pourquoi isoler un faux plafond ?

Il est très fréquent que la pose d’un faux plafond se fasse dans le cadre de l’isolation d’une maison. En effet, les plafonds très hauts ont tendance à augmenter considérablement les dépenses de chauffage.

Et pour cause, la chaleur se dirige automatiquement du haut vers le bas. Pour réchauffer une pièce haute, il va donc falloir commencer par chauffer le haut de la pièce, avant de percevoir l’augmentation de la température. Poser un faux plafond va dès lors réduire l’espace, et donc la quantité d’énergie nécessaire pour chauffer une pièce.

Cependant, sans une bonne isolation de faux plafond, l’air chaud va tout de même s’échapper par les ponts thermiques. D’où l’intérêt de bien réfléchir à l’isolation du plafond.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour vos travaux d’isolation de faux plafond)

L’isolation d’un faux plafond étroit

Certains faux plafonds sont posés non pas pour réduire l’espace, mais pour embellir un plafond. Il arrive donc de se retrouver face à un faux plafond étroit, qui a avant tout une fonction esthétique.

Même dans ce cas, il peut être intéressant de réfléchir à l’isolation phonique et thermique de son faux plafond. En effet, une pièce mieux isolée sera toujours plus agréable à vivre, et permettra toujours d’éviter les dépenses de chauffage excessives.

Sans oublier que le prix d’isolation d’un faux plafond restera très accessible, en particulier si l’isolation est conçue en même temps que la pose du faux plafond.    

Comment pratiquer l’isolation d’un faux plafond ?

Pour isoler un faux plafond, rien de plus simple : il suffit de disposer d’une couche d’isolant pour faux plafond entre le faux plafond et le plafond. Cela permettra de bénéficier d’une couche isolante totalement invisible, qui améliorera les performances thermiques de votre maison.

Le choix d’un isolant de faux plafond dépendra essentiellement de l’espace disponible, mais aussi de vos préférences.

De quoi va dépendre l’isolation d’un faux plafond ?

Il est à noter que votre choix d’isolant devra dépendre d’une certaine série de facteurs :

·       L’espace disponible : on n’optera pas pour le même type d’isolant pour un faux plafond étroit ou pour un faux plafond large.

·       La solidité du faux plafond : en cas de faux plafond fragile, on évitera les isolants lourds. On privilégiera par ailleurs l’isolation des pourtours du faux plafond, plus légère que la pose d’un isolant sur l’ensemble du plafond.

·       Le respect de l’environnement : enfin, pour une isolation de faux plafond écologique, on évitera les isolants dont le bilan en énergie grise est élevé.

Des professionnels près de chez vous chiffrent gratuitement vos travaux

Les meilleurs isolants pour faux plafond

Comme toujours pour vos travaux d’isolations, il existe une multitude de solutions pour isoler un faux plafond. Étudions ensemble les isolants les plus utilisés pour les faux plafonds :

·     Les panneaux de cellulose : efficace pour l’isolation d’un faux plafond étroit, la cellulose est un matériau écologique et efficace. On l’appliquera en panneau si l’espace disponible est inférieur à 20 centimètres. Attention : la cellulose est un isolant lourd. Si vous souhaitez une large épaisseur d’isolant, optez pour une autre solution.

·          Le liège : à la fois écologique et efficace, l’isolation au liège offre de bonnes performances phoniques et thermiques.

·       La laine de roche : classique et peu coûteuse, la laine de roche sera également une bonne manière d’isoler son faux plafond.

Les isolants à éviter pour un faux plafond

Pour choisir le meilleur isolant de faux plafond, fiez-vous bien aux caractéristiques de chaque produit.

Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons d’éviter les isolants minces. Même si votre espace est étroit, il est nécessaire d’opter pour un isolant en panneaux. La plupart des isolants minces offriront une isolation thermique de piètre qualité, et une isolation phonique nulle. 

De même, évitez les isolants qui ne sont pas ignifugés. Certaines solutions d’isolation, comme la laine de bois, ont une très mauvaise résistance au feu. On les évitera pour diminuer le danger en cas d’incendie.

D’autres produits, comme le polyuréthane, dégagent des gaz nocifs en cas d’incendie. On les évitera tout autant. 

Vidéo : Créer et isoler un faux plafond