Isolation de maison : comment faire le calcul du coefficient ?

Le calcul du coefficient d’isolation thermique est incontournable avant même de commencer les travaux d’isolation d’une maison. En effet, la détermination de cette valeur au préalable permet de définir la quantité d’énergie nécessaire à fournir afin que le confort thermique souhaité soit atteint. Bien que de nombreux simulateurs en ligne vous permettent de déterminer ce coefficient, il existe une formule qui vous permet de l’identifier. Comment faire alors ? Et quelle est son importance ?

Demandez gratuitement des devis pour vos travaux d’isolation

Qu’est-ce que le coefficient d’isolation thermique ?

Le coefficient d’isolation thermique désigne la performance d’un matériau isolant. En guise de rappel, cet élément ne se calcule pas sur la base de la dimension ou de la forme des matériaux, mais en fonction de la surface qui est en contact avec l’extérieur. D’où la nécessité de déterminer la résistance thermique avant celui même de l’isolation thermique. En bref, c’est une mesure servant à apprécier la capacité d’un matériau isolant à résister à un flux de chaleur qui le traverse.

Représenté par la lettre R et plus connu sous le nom de résistance thermique, il est exprimé en m².K/W (Kelvin par Watt). En effet, il résulte du Grenelle de l’Environnement qui applique les réglementations thermiques RT2012. Ainsi, si vous souhaitez être éligible aux aides financières proposées par l’État, vous devez remplir certaines conditions, dont celle du coefficient d’isolation RT2012. À rappeler que ce dernier varie en fonction des travaux d’isolation à effectuer.

Devis 100 % gratuits pour vos travaux d’isolation

Comment se calcule le coefficient d’isolation thermique ?

Afin de simplifier le calcul du coefficient d’isolation thermique, il faut comprendre quelques termes. Toutefois, nous allons vous donner la formule qui permet de le calculer, c’est-à-dire R = épaisseur/lambda. La résistance thermique correspond donc au rapport de l’épaisseur de l’isolant thermique qui s’exprime en mètre par la conductivité thermique du matériau. Retenez que la détermination du coefficient d’isolation permet d’améliorer la performance de l’isolation.

Ainsi, il est indispensable de connaître l’épaisseur des matériaux isolants que vous allez utiliser pour calculer la résistance thermique. Une fois que vous en avez pris connaissance, il peut vous aider à trouver l’épaisseur effective qui vous permettra d’améliorer votre performance énergétique. Par ailleurs, la conductivité thermique, qui est plus communément appelée lambda, correspond à la capacité du matériau isolant à conduire la chaleur. Il faut retenir que plus elle est faible, plus la performance de votre habitation est efficace.

Obtenez plusieurs devis pour vos travaux d’isolation

Quel est le coefficient d’isolation à atteindre pour bénéficier des aides financières ?

Comme les travaux d’isolation thermique portent sur l’amélioration de la performance énergétique, vous pourrez bénéficier de l’aide de l’État. Néanmoins, il faut atteindre le coefficient isolation RT2012 imposé.

Quel coefficient d’isolation pour un mur ?

Le coefficient d’isolation à atteindre pour un mur en rénovation et en construction n’est pas le même. En effet, pour une construction, vous devez atteindre au minimum une résistance thermique supérieure ou égale à 4 m².K/W. Dans le cadre d’une construction, le niveau de résistance à atteindre est de 3,2 m².K/W.

Quel coefficient d’isolation pour une toiture ?

Si vous vous demandez quel est le coefficient d’isolation pour toiture, la RT2012 exige les coefficients ci-après. Pour un Bâtiment Basse Consommation, une résistance thermique d’au moins R = 8 m².K/W est nécessaire. Et cela, que cela soit en hiver ou en été dès lors que vous disposez de combles. En ce qui concerne les Bepos, le coefficient d’isolation thermique doit atteindre 10 m².K/W.

Quel coefficient pour les combles perdus et combles aménagés ?

Le coefficient d’isolation thermique pour les combles perdus est de 7 m².K/W si vous souhaitez obtenir l’aide octroyée par l’État. Il est de 6 m².K/W pour les combles aménagés.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *