Le point sur l'isolation d'une cheminée

En hiver, la cheminée peut être utilisée comme un chauffage d’appoint. Afin d’améliorer son rendement, son conduit doit être entretenu et isolé. Mais quel est l’intérêt de l’isolation du conduit de cheminée ? Comment s’y prendre pour réduire la perte de chaleur ? Quel est le coût moyen d’une isolation de cheminée ? Ce guide met en exergue ces différents points.

Comparez gratuitement des devis d’isolation

Quel est l’intérêt de l’isolation d’une cheminée ?

Avant tout, il est à préciser que l’isolation d’une cheminée ne contribue pas à la réduction des ponts thermiques dans l’habitat. L’isolation d’une cheminée a pour finalité d’améliorer le fonctionnement du conduit de fumée. Plus concrètement, une isolation d’une cheminée permet de :

  • Favoriser l’évacuation des fumées,
  • Limiter la condensation du conduit de cheminée,
  • Réduire la formation de suie,
  • Se protéger contre le risque de feu de cheminée.

En quelques mots, vous bénéficierez d’un confort thermique dans votre logement en investissant dans l’isolation d’une cheminée. Ces travaux de rénovation peuvent aussi vous permettre de faire des économies. En effet, ceux-ci vous éviteront de faire appel à un ramoneur pour l’entretien du conduit de cheminée.

Recevez des devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Comment isoler un conduit de cheminée ?

L’isolation d’une cheminée est réglementée. En effet, la température des parois de fumée doit être inférieure à 50 °C dans les surfaces habitables selon les normes DTU 24.1. Pour se conformer à cette exigence technique, le conduit d’une cheminée sera enveloppé d’un matériau isolant.

L’isolation d’une cheminée en construction neuve

Pour être à l’abri des désagréments causés par une cheminée mal isolée, il est impératif de renforcer l’étanchéité de ses parois. Pour cette opération, vous aurez le choix entre deux procédés :

  • La pose d’un boisseau isolé : cet élément optimise le tirage de votre conduit de cheminée. En d’autres termes, il permet d’améliorer le rendement de votre système de chauffage sans provoquer une éventuelle surchauffe.
  • L’installation d’un conduit métallique à double paroi : conçu en acier ou en inox, cet ouvrage est une solution alternative du conduit maçonné. En plus d’être abordable, il garantit une chauffe rapide de votre intérieur.

En règle générale, la méthode d’isolation d’une cheminée est déterminée à l’issue d’un diagnostic complet. Seul un artisan certifié Qualibois/RGE dispose des compétences requises pour cette expertise.

L’isolation d’un conduit de cheminée en rénovation

En rénovation, l’isolation d’un conduit de cheminée consiste à poser une couche d’isolants autour des parois de fumée. Cette technique d’isolation est plus facile à mettre en œuvre. En revanche, elle requiert une précaution particulière. En effet, il est essentiel que l’isolant soit à la fois performant et résistant.

Sachez également que la pose d’un isolant est réalisable au cas où le conduit serait déjà pourvu d’un tubage isolant.

Devis 100 % gratuit pour vos travaux d’isolation

Isolation d’une cheminée : quel matériau ?

Pour éliminer les risques d’incendie, l’isolant à utiliser pour l’isolation d’une cheminée doit être classé M1 (matériau non inflammable selon le classement de réaction au feu). Ci-après quelques produits qui remplissent ce critère fondamental.

La laine de roche

La laine de roche est un isolant naturel obtenu à partir du basalte. Généralement, elle est utilisée pour l’isolation thermique et phonique d’un bâtiment. Mais on peut aussi y avoir recours pour envelopper le conduit de fumée d’une cheminée. Qu’elle soit non surfacée ou couverte d’une voile de verre, la laine de roche est classée A1 (classement européen Euroclasses). En d’autres termes, elle offre une résistance optimale au feu.

La laine de verre

Fabriquée à partir d’un mélange de sable et de verre recyclé, la laine de verre est un matériau non combustible. Catégorisée dans la classe A1 ou A2 de l’Euroclasses, la laine de verre ne favorise pas la propagation du feu en cas d’incendie. Pour un résultat optimal, il est indispensable que le pouvoir calorifique supérieur (PCS) n’excède pas les 2 500 kJ/kg.

Afin de répondre à tous les types d’utilisation, la laine de verre est conditionnée sous forme de rouleaux ou de panneaux rigides. Cette dernière présentation est plus appropriée pour l’isolation d’un conduit à double paroi.

Obtenez des devis d’artisans pour vos travaux d’isolation

Combien coûte l’isolation d’un conduit de cheminée ?

Le prix de l’isolation d’un conduit de cheminée dépend des facteurs suivants :

  • L’installation d’un conduit à double paroi,
  • La pose d’une plaque isolante autour du conduit de cheminée,
  • Les travaux annexes.

Les lignes qui suivent vous aide à budgétiser le coût des travaux à réaliser.

Le prix d’installation d’un conduit à double paroi

En construction neuve, vous devez penser à l’achat d’un conduit de cheminée. Cet équipement, également appelé « tubage de cheminée », permet d’évacuer les fumées. En général, son prix varie selon la gamme de produits :

  • Le tubage rigide est idéal pour un conduit de cheminée de forme verticale. Ce dispositif coûte entre 50 € et 250 € par mètre.
  • Le tubage en inox, de son côté, est connu pour sa résistance et son aspect esthétique plus moderne. Son prix est fixé entre 100 € et 200 € par mètre.

Pour l’installation d’un conduit de cheminée, comptez entre 100 € et 250 € en moyenne pour l’achat des fournitures. La main-d’œuvre, quant à elle, est estimée entre 75 € et 100 € par heure.

Le tarif de pose des isolants

Si vous souhaitez améliorer l’isolation d’un conduit de cheminée existant, vous devez prendre en considération le coût de fournitures et de la main-d’œuvre :

  • Le prix des isolants est estimé entre 3 € et 15 € par mètre carré.
  • Comptez entre 100 € et 250 € pour l’application des isolants autour du conduit de cheminée.

Le coût des travaux annexes

Avant d’entamer des travaux d’isolation d’une cheminée, il est indispensable de nettoyer l’intérieur du conduit de la cheminée.

Pour ramoner votre cheminée, prévoyez un budget entre 40 € et 200 € en moyenne. D’une manière générale, les professionnels fixent leur prix en fonction de la complexité des travaux et des spécificités du conduit de fumée.

L’isolation d’une cheminée est ainsi une étape indispensable pour éviter la perte de chaleur dans votre maison. En investissant dans ce type de travaux, vous bénéficiez d’un équipement efficace et performant.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *