isolation mur intérieur

Après la toiture, les murs sont l’une des principales sources de déperdition thermique dans un logement. Près de 25 % de la chaleur passe par leur paroi, selon l’ADEME. L’isolation des murs par l’intérieur permet ainsi de traiter les ponts thermiques. Toutefois, cette méthode empiète sur la surface habitable. Peut-on alors isoler un mur intérieur sans perdre de place ? Retrouvez la réponse dans cet article.

Demandez des devis d’isolation de mur intérieur

Tout savoir sur l’isolation des murs par l’intérieur

Isoler les murs par l’intérieur est une solution économique. En effet, son coût est deux fois moins cher qu’une isolation par l’extérieur. Mais qu’en est-il des réglementations qui régissent les travaux d’isolation ? Quelles sont les techniques d’isolation des murs par l’intérieur ? Les détails ci-après.

Isolation des murs intérieurs : quelles réglementations ?

D’ici 2020, la RT 2020 entrera en vigueur. Cette réglementation prévoit des mesures plus strictes en matière d’amélioration de la performance énergétique des nouvelles constructions. D’une manière générale, elle met en exergue l’économie d’énergie. Les normes RT 2020 précisent, par exemple, que la consommation en chauffage ne doit pas être supérieure à 12 kWhep/m2.

Pour éviter le gaspillage d’énergie, les bâtiments à énergie positive (BEPOS) se caractérisent par une isolation bien pensée. Pour l’isolation intérieure, les travaux consistent généralement à envelopper les murs d’un produit isolant. Pour être conforme aux réglementations, la résistance thermique des matériaux doit être supérieure à 2,8 m2.K/W.

Quelles méthodes pour l’isolation par l’intérieur des murs ?

Il existe trois méthodes courantes pour isoler les murs par l’intérieur :

  • L’application directe des isolants sur les murs. Pour cette technique, il est indispensable que la surface à traiter ne présente pas de défaut. Les professionnels y collent directement des isolants en forme de panneaux rigides ou semi-rigides ou y projettent des produits isolants en flocon.
  • La pose de l’isolant entre le lattage des murs. Cette méthode d’isolation permet de corriger l’aspérité de la surface.
  • L’installation d’une contre-cloison sur des murs existants. En plus de l’amélioration de la performance énergétique de l’habitat, cette technique contribue également à son isolation phonique.

Il faut savoir que ces techniques d’isolation des murs par l’intérieur n’offrent pas les mêmes efficacités. En règle générale, l’inertie thermique et la densité des isolants sont parmi les points qui font leur différence.(Pour vos travaux d’isolation, n’hésitez pas à des devis gratuits via notre formulaire!)

Comment isoler un mur intérieur sans perdre de la place ?

L’isolation des murs par l’intérieur est une option qui permet de préserver l’aspect extérieur d’une façade. Toutefois, cette technique d’isolation peut avoir des répercussions sur la superficie habitable. Face à cette contrainte technique, est-il donc envisageable d’isoler un mur intérieur sans perdre de la place ? Ci-dessous toutes les options pour gagner de la place lors de l’isolation par l’intérieur des murs.

Vérifier la conductivité thermique de l’isolant

Pour limiter la perte de place, il est conseillé de privilégier un matériau à forte conductivité thermique. De cette manière, vous n’êtes pas obligé d’augmenter la densité du produit isolant pour combler les pertes thermiques sur les parois murales.

Opter pour des isolants sous-vide

Également appelé « panneau isolant sous vide (PIV) », l’isolant sous vide a fait son apparition en France il y a une décennie. D’une épaisseur de 3 cm seulement, il se distingue par une conductivité thermique entre 0,0042 à 0,005 W/m.K. En d’autres termes, ce matériau est aujourd’hui l’un des plus performants sur le marché. À titre indicatif, 1 cm de VIP correspond à 9 cm de laine de verre.

Utiliser des panneaux minces

Se présentant sous forme de feuilles réfléchissantes, ils garantissent une excellente étanchéité. Ce matériau est une excellente alternative pour renforcer l’isolation des murs. Son usage peut vous éviter d’augmenter l’épaisseur d’un isolant conventionnel.

Choisir la méthode d’isolation qui garantit un gain de place

Comme mentionné plus haut, il existe trois systèmes pour éliminer l’infiltration d’air dans les murs. Pour isoler un mur intérieur sans perdre de la place, il est vivement conseillé d’opter pour l’une de ces méthodes :

  • L’application de panneaux rigides ou semi-rigides sur les murs,
  • La projection de produits isolants.

Si la seconde option permet de masquer les quelques imperfections des murs, elle est moins efficace que la première en matière d’isolation thermique.

Quel matériau pour isoler un mur intérieur sans perdre de la place ?

Toute une multitude de matériaux permet d’isoler un mur intérieur. Pour éviter de perdre de la place, vous serez sûrement tenté de choisir un produit à faible épaisseur. Cependant, avant de faire votre choix, il est primordial de tenir compte des spécificités du support. Découvrez ici quelques isolants adaptés pour un support mural.

La laine de verre

La laine de verre a l’avantage d’être polyvalente. En effet, elle peut être appliquée sur n’importe quelle surface (les combles, le plafond, les murs, les planchers et les cloisons).

Pour isoler un mur intérieur, les professionnels préconisent deux types de conditionnements :

  • Les rouleaux semi-rigides,
  • Les panneaux rigides.

Sachez qu’il faudra au moins une laine de verre de 12 cm pour atteindre une résistance thermique de 3.7 m2K/W.

Le polyuréthane

Le polyuréthane se caractérise par un meilleur pouvoir isolant. De plus, il résiste à l’humidité et à la compression.

Contrairement aux autres types d’isolants, ce matériau est moins encombrant. De ce fait, il est idéal pour isoler un mur intérieur sans perdre de la place :

  • Une mousse de polyuréthane d’une épaisseur de 10 cm est suffisante pour obtenir une conductivité thermique satisfaisante à 3,8 R (m2.K/W).
  • Si vous optez pour un polyuréthane en panneaux, l’épaisseur du produit isolant est généralement comprise entre 9 à 11 cm.

Demandez des devis d’isolation de mur intérieur

La fibre de bois

Fabriquée à partir de chutes de bois, la fibre de bois est un matériau 100 % naturel. Toutefois, elle est moins performante par rapport aux autres types d’isolants. Mais elle permet d’améliorer le confort thermique en été.

D’une manière générale, une fibre de bois d’une épaisseur de 14,5 cm est idéale pour profiter d’une isolation thermique plus efficace pendant la saison hivernale.

Ainsi, le choix de l’isolant et sa méthode d’application sont des paramètres importants pour isoler un mur intérieur sans perdre de la place.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *