rupteur de pont thermique

Pour assurer la parfaite isolation d’un bâtiment, il est parfois nécessaire d’installer un rupteur de pont thermique. Ce type de procédé permet de réduire considérablement la présence de ponts thermiques dans une construction neuve. Vous vous posez des questions sur le rupteur thermique et son utilité ? Laissez-nous vous en dire plus !

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Qu’est-ce qu’un rupteur de pont thermique ?

Si les anciennes techniques d’isolation de la maison n’utilisaient pas forcément ce type de procédé, le rupteur de pont thermique est un accessoire de plus en plus utilisé dans la construction neuve.

Il est donc intéressant de se renseigner sur ce dispositif quand on cherche à construire une maison passive, ou tout simplement à respecter la réglementation thermique 2012.

Rappel sur les ponts thermiques

Difficile de parler des rupteurs de ponts thermiques sans parler de ponts thermiques. Pour rappel, un pont thermique est une zone de faiblesse dans l’isolation de la maison.

On retrouve généralement des ponts thermiques au niveau des différentes jonctions :

  • Entre les planchers et le mur extérieur,
  • Entre les planchers et les balcons,
  • Entre le mur de refend et le mur extérieur.

Un pont thermique est une faiblesse d’isolation structurelle, qui peut très difficilement être comblée (si ce n’est avec une isolation par l’extérieur).

Or, les différents ponts thermiques d’une maison peuvent représenter jusqu’à 30 % de ses déperditions énergétiques. Autant dire qu’il est préférable des les éviter au maximum quand on construit sa maison.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour vos travaux d’isolation)

À savoir : pour plus d’informations sur les ponts thermiques et les déperditions de chaleur, découvrez cette page complète dédiée au sujet.

Le rôle du rupteur thermique

Vous l’aurez aisément compris, un rupteur de pont thermique est un dispositif qui permet d’empêcher la présence de ponts thermiques. Il s’agit d’un module préfabriqué, à incorporer directement dans les planchers d’une construction neuve.

On va placer des rupteurs de ponts thermiques partout où cela s’avère nécessaire :

  • Jonction entre le mur et le plancher bas,
  • Jonction entre le mur et le plancher intermédiaire,
  • Jonction entre le mur et le plancher haut,
  • Balcons,
  • Refend de façade.

Cette méthode de construction assure une isolation thermique continue sur tout le mur extérieur, et renforce également l’isolation acoustique de la maison.

Des professionnels de votre région chiffrent gratuitement vos travaux d’isolation >>

Poser un rupteur de pont thermique

Il est important de comprendre qu’un rupteur de pont thermique doit absolument être intégré lors de la construction de la maison.

Dans de nombreux cas, ce dispositif participe à l’isolation d’une dalle en béton, que ce soit au rez-de-chaussée ou aux étages. Il doit être disposé en même temps que la conception de la dalle. Dès lors, les rupteurs thermiques ne peuvent être installés que dans le cadre de la construction en neuf.

Ils sont par ailleurs installés uniquement par des entreprises spécialisées dans la construction de maison, car leur mise en place est très technique.

Si votre maison souffre de ponts thermiques importants, cette solution ne permettra pas de vous aider, car un rupteur thermique ne se pose pas en rénovation.

À savoir : le meilleur moyen de supprimer les ponts thermiques en rénovation est de pratiquer une isolation par l’extérieur. De cette manière, les ponts thermiques présents au niveau de votre façade seront situés derrière votre couche d’isolation extérieure et votre bardage de façade.

Le prix d’un rupteur thermique

Si vous envisagez de faire construire votre maison, pensez à parler de la pose de rupteurs de pont thermique à votre constructeur. Ce dispositif va vous permettre de respecter parfaitement la RT 2012 en vous assurant une maison parfaitement isolée et peu coûteuse à chauffer.

C’est d’autant plus important que le coût de pose d’un rupteur de pont thermique passera inaperçu dans votre budget de construction total. En effet, le prix d’un pont thermique se situe en moyenne entre 60 et 200 € du mètre linéaire. Ce coût inclut par ailleurs sa pose.

Les rupteurs thermiques les plus coûteux à placer (au-delà de 120 € du mètre linéaire) sont ceux situés à la jonction d’un plancher et du balcon.

Vous savez désormais tout sur les tarifs et la pose des rupteurs thermiques. Continuez votre visite sur notre site pour rester informer sur les meilleures techniques d’isolation. Pourquoi ne pas consulter l’un de nos anciens articles, dédié à l’isolation des fenêtres ?