Matériaux isolant phonique

Lorsqu’on parle d’isolation, de nombreuses personnes font allusion à l’amélioration de la performance énergétique d’une maison. Sachez que les travaux d’isolation peuvent aussi concerner l’atténuation de la nuisance sonore. Quels sont les critères pour choisir le matériau isolant phonique ? Quelle est la meilleure option pour être à l’abri de la pollution sonore ? Quelles sont les alternatives pour améliorer l’isolation phonique d’un habitat ? Toutes les réponses sont ici.

Recevez tous les devis d’artisans pour une isolation phonique

Comment choisir un matériau pour l’isolation phonique ?

La nuisance sonore n’est pas à prendre à la légère. Lorsqu’une maison est insonorisée, les résidents peuvent être victimes de stress, d’insomnie ou de fatigue chronique. Voici quelques conseils pour vous aider à bien choisir un matériau pour l’isolation phonique de votre logement.

Réaliser un diagnostic acoustique

Hormis les bruits de circulation, d’autres situations peuvent avoir des répercussions sur votre confort acoustique, notamment :

  • Les bruits d’impact sur la toiture,
  • L’utilisation d’un équipement dans un immeuble en copropriété,
  • Les bruits provenant d’un mur mitoyen.

Pour y remédier, il est indispensable de vous équiper d’un kit de mesure afin d’évaluer la qualité sonore dans votre logement. Cette étape vous permettra de choisir un matériau isolant adapté à vos besoins. Sachez qu’il est aussi envisageable de faire appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic acoustique.

S’informer sur les propriétés du matériau

Tous les isolants commercialisés sur le marché n’offrent pas les mêmes performances acoustiques. Afin de profiter d’une meilleure isolation phonique, il est primordial de vous renseigner sur les spécificités techniques du matériau :

  • Le Rw permet d’évaluer la quantité de bruit venant de l’extérieur. Lorsque sa valeur est plus élevée, le matériau est qualifié d’isolant.
  • Exprimée en α w, la correction acoustique, quant à elle, indique la capacité d’un matériau à absorber les bruits. Plus son coefficient s’approche du 1, plus l’isolant est performant.

Que choisir pour l’isolation phonique ?

Les professionnels optent généralement pour des matières poreuses et fibreuses pour lutter contre les nuisances sonores. Voici les types d’isolants qui sont fréquemment utilisés pour l’isolation phonique d’un logement.

Les laines minérales

La laine de roche figure parmi les types d’isolants les plus performants pour atténuer les bruits d’impact. Elle peut être utilisée pour les situations suivantes :

Ignifuge, ce matériau peut être appliqué dans n’importe quel milieu. De plus, il permet aussi de réduire les ponts thermiques dans l’habitation.

Les laines végétales

Les laines végétales peuvent être utilisées pour corriger les problèmes acoustiques dans votre logement :

  • Présentée sous différentes formes (en vrac, en panneaux rigides et semi-rigides), la fibre de bois s’adapte à tous les besoins. Elle se positionne parmi les isolants phoniques les plus performants du marché.
  • À épaisseur égale, l’ouate de cellulose offre un bon confort acoustique par rapport à la laine de verre. Pour qu’elle maintienne ses propriétés isolantes, il est important d’appliquer l’ouate de cellulose en couche moins épaisse.

Vous devez savoir que les panneaux semi-rigides et les mousses en polyuréthane sont peu efficaces en matière d’isolation acoustique. De ce fait, leur usage n’est pas recommandé pour traiter la pollution sonore dans un logement.

Quelles sont les alternatives pour améliorer l’isolation phonique ?

Lorsque les bruits deviennent insupportables, il existe des solutions simples, mais efficaces pour optimiser le confort acoustique dans votre maison.

L’installation d’un double vitrage

Les bruits venant de l’extérieur vous gênent ? La rénovation des fenêtres est une solution accessible pour mieux se protéger des nuisances sonores :

  • Si vous avez un budget serré, prenez le temps de vérifier l’étanchéité des joints des menuiseries. En optant pour des joints en silicone, vous serez moins exposé aux bruits.
  • Au cas où vos fenêtres seraient en mauvais état, il vaut mieux investir dans la pose d’un double vitrage. Sachez que ces travaux sont éligibles aux aides financières émanant de l’État.

Le renforcement des parois murales

Il est tout à fait possible d’améliorer l’isolation phonique d’un mur. Pour cela, il est conseillé d’opter pour l’un de ces matériaux pour y créer une double paroi :

  • Le parpaing est l’un des matériaux à privilégier pour concevoir une structure isolante. Son affaiblissement acoustique est supérieur à celui des briques traditionnelles.
  • Le béton cellulaire peut être utilisé pour aménager la cloison d’un mur mitoyen. On peut aussi y avoir recours pour envelopper les murs d’un bâtiment ancien. D’une épaisseur de 36,5 cm, le béton cellulaire se caractérise par un indice d’affaiblissement sonore de 50 dB. Il offre ainsi un résultat satisfaisant comparé aux autres matériaux.

Recevez tous les devis d’artisans pour une isolation phonique

La pose d’un sous-plafond

L’isolation du plafond peut être une solution efficace pour éviter d’être dérangé par les bruits de vos voisins. Avant de vous lancer, sachez que ces travaux impliquent de gros chantiers. De plus, une telle opération risque de réduire la hauteur de votre sous-plafond. En effet, vous devez d’abord poser une ossature métallique avant d’appliquer les panneaux isolants.

Quelles aides pour couvrir les travaux d’isolation phonique ?

Tout comme l’isolation thermique, l’isolation phonique entre dans le cadre des travaux de rénovation. En d’autres termes, elle est éligible aux aides financières de l’État.

Pour financer vos travaux, vous avez le choix entre les différentes allocations financières suivantes :

  • Les aides de l’Anah,
  • L’écoprêt à taux 0,
  • Le CITE.

L’accès aux aides financières est moins compliqué. Pour en profiter, il est nécessaire d’opter pour un isolant ultra performant, plus précisément un matériau qui offre des résultats probants en matière d’isolation thermique. Il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic acoustique. Cette étape permettra d’identifier les problèmes sonores dans votre maison.

En outre, le choix du matériau est une étape cruciale lors des travaux d’isolation phonique d’une maison. Pour améliorer votre confort au quotidien, privilégiez un isolant qui permet à la fois de résoudre l’infiltration d’air et les nuisances sonores. Cela vous permettra de faire des économies sur vos travaux. Pour évaluer le coût de votre chantier, n’hésitez pas à demander un devis gratuit auprès des professionnels de votre région.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *