Choix d'une isolation phonique

Bien comprendre l’isolation phonique pour choisir correctement

À la maison, travail et dans les lieux publics, une bonne isolation phonique contribue à un meilleur confort de vie. Pour mettre en place ou améliorer l’isolation acoustique d’un bâtiment, il faut bien choisir la technique et l’isolant à utiliser. Pour ce faire, il est essentiel de bien comprendre l’isolation phonique.

Qu’est-ce que l’isolation phonique ?

L’isolation phonique ou isolation acoustique désigne l’ensemble des techniques utilisées pour réduire ou supprimer la diffusion des bruits de l’extérieur ou l’intérieur, ou encore entre les différentes pièces d’une maison. Si elle est efficace, elle permet de vivre ou de travailler dans un espace calme.

Différents types de nuisances sonores

Les bruits peuvent devenir de véritables nuisances au quotidien, d’où l’importance d’une bonne isolation phonique. Cette technique permet d’atténuer ou de stopper la diffusion des :

  • Bruits aériens: bruits provenant de l’intérieur et de l’extérieur qui passent entre les interstices des ouvertures (musique, voix…).
  • Bruits solidiens: bruits d’impact provenant de l’extérieur d’une maison, d’un étage ou d’une pièce qui se diffusent par la structure de la bâtisse (chute, passage du métro, bruits de pas…).
  • Bruits d’équipements: bruits engendrés lors de l’utilisation des équipements de maison comme le chauffage, la climatisation et la tuyauterie.

Comment mesurer l’efficacité de l’isolation phonique ?

Une isolation phonique est efficace quand l’indice d’affaiblissement acoustique (Rw) est performant. Celui-ci est exprimé en décibel (dB). Il permet de constater la réduction des nuisances sonores dans la maison après la pose d’isolants phoniques.

L’isolement aux bruits exigé peut varier en fonction du type de bruits et d’habitation :

  • 53 dB au minimum contre les bruits aériens intérieurs entre les habitations ;
  • 30 dB au minimum contre les bruits aériens extérieurs pour les façades ;
  • 58 dB contre les bruits d’impact.

En quoi consiste l’isolation phonique ?

L’isolation acoustique consiste à poser des isolants sonores sur les supports concernés (murs, plafonds, placo…) ou à utiliser des matériaux isolants lors de la construction ou la rénovation d’une maison. La technique à utiliser repose sur les trois principes de l’isolation phonique qui régissent la qualité des rendus sonores.

La loi de masse

Selon la loi de masse, l’isolation phonique est plus efficace quand le matériau utilisé est lourd. Dans cette optique, une paroi double en béton permet de bénéficier d’une meilleure isolation sonore qu’une paroi simple.

Attention ! Pour utiliser des matériaux lourds en construction, il faut des fondations plus solides.

La loi masse-ressort-masse

La loi masse-ressort-masse suggère que l’interposition d’un élément ressort entre deux masses améliore l’isolation acoustique. Pour réduire les bruits, les travaux consistent alors à séparer deux parois par une texture capable d’absorber le bruit comme les mousses Basotect, les plaques de plâtre ou les isolants souples.

La loi d’étanchéité

D’après la loi d’étanchéité, il faut s’assurer de l’étanchéité des portes, des fenêtres et des toutes les ouvertures à l’air pour profiter d’une meilleure isolation phonique dans sa maison.

Quel isolant phonique choisir ?

Le choix de l’isolant phonique dépend de l’exigence en matière d’isolation acoustique et du type de bâtiment (maisons, salle de fêtes, bureau…). Il faut mettre en place l’isolation phonique définie par la NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique) en vigueur. Il est aussi conseillé de prendre en compte quelques critères pour bien choisir l’isolant acoustique.

Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA)

Selon la Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA), il faut :

  • Isoler les maisons individuelles indépendantes des bruits aériens extérieurs ;
  • Isoler les maisons mitoyennes des bruits extérieurs et des bruits d’impacts transmissibles entre deux habitations ;
  • Isoler les habitats collectifs des bruits extérieurs et des bruits d’impacts.

Choix de l’isolant phonique : les critères

Dans le but d’assurer la performance de l’isolation phonique, il est conseillé de prendre en compte quelques critères, notamment :

  • Le type de bruits: bruits aériens, d’impact ou d’équipement ;
  • Le bien à isoler: maison individuelle, habitat collectif, maison mitoyenne, lieux publics… ;
  • La qualité de l’isolant : classement au feu, niveau d’absorption acoustique, facilité de pose…

Pour assurer l’isolation phonique dans les lieux publics comme les restaurants, les salles de concert ou les auditoriums, il est possible d’utiliser de la mousse mélanine comme la mousse Basotect. Cet isolant assure bonne absorption acoustique et n’est pas inflammable.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *