Tout savoir sur le coefficient d'isolation d'une maison

Le calcul du coefficient d’isolation d’une maison est essentiel pour tous les travaux d’isolation thermique ou acoustique. Le coefficient d’isolation thermique comprend différents types d’indices. Le coefficient d’isolation thermique U, par exemple, mesure le niveau de perte de chaleur d’une maison. Plus cet indice est élevé, plus l’isolation est faible. Le coefficient d’isolation doit à tout prix être conforme aux normes en vigueur.

Demandez des devis professionnels pour vos travaux d’isolation

Coefficient d’isolation d’une maison : de quoi s’agit-il ?

Le coefficient d’isolation est un indice de performance qui désigne le niveau d’isolation d’une maison ou d’un matériau. Il est à noter que le coefficient d’isolation ne se mesure pas sur la base de la dimension ou de la forme des matériaux. Il se calcule plutôt selon la surface en contact avec l’extérieur. C’est pourquoi, la détermination de la résistance thermique vient en priorité. Il s’agit donc d’une mesure utilisée pour apprécier la capacité d’un matériau à résister au flux de chaleur qui y circule.

En outre, le coefficient d’isolation thermique permet de faire une comparaison sur les propriétés de plusieurs isolants. Ainsi, il vous aidera à faire le bon choix sur les isolants à utiliser. Une maison ou un immeuble avec un coefficient thermique optimal peut vous faire réaliser d’importantes économies d’énergie en réduisant les déperditions de chaleur. Ce qui vous permettra de valoriser votre logement et de bénéficier d’un excellent confort thermique. Vous devez fournir les documents justifiant que le coefficient d’isolation de votre maison est conforme aux normes en vigueur.

Gratuit : devis pour vos travaux d’isolation

Les indices à déterminer pour connaître le coefficient d’isolation d’une maison

Le coefficient d’isolation d’une maison se mesure sur la base de différents indices.

La valeur R

Cette valeur permet de connaître la résistance thermique d’un matériau par rapport à la chaleur. Les vitrages, la toiture, le plancher ainsi que les murs sont essentiellement les éléments soumis à cette notation. Une résistance thermique élevée signifie une faible déperdition de chaleur et donc une parfaite isolation. Pour les maisons basse consommation, la valeur R doit être de 8 m². K/W minimum dans les combles et 4 m². K/W au niveau des murs et les sols.

La valeur U

Celle-ci est tout le contraire de la valeur R. Certes, la valeur U indique le taux de pertes thermiques d’une maison, mais surtout de l’ensemble de la construction. Les combles des constructions anciennes et les simples vitrages présentent, la plupart du temps, une valeur élevée. Ce qui signifie que le niveau d’isolation est faible. En revanche, une valeur U faible correspond à une isolation optimale. Selon les normes applicables, la valeur U des murs, des toits et des planchers ne doit pas dépasser 0,15 W/m²K. De même, la valeur U du vitrage doit être d’au moins 0,8 W/m²K.

La valeur lambda

Cette valeur indique le niveau d’isolation des matériaux isolants utilisés pour combattre la déperdition thermique. Un isolant disposant d’une faible valeur lambda présente une bonne isolation. Cet indice permet de bien choisir le matériau adapté selon les besoins en isolation d’une maison. Pour un isolant sous vide par exemple, la valeur lambda doit être comprise entre 0,005 à 0,007 W/m. K, tandis que pour la laine de chanvre, elle doit être de 0,039 à 0,044 W/m.K.

Comparez plusieurs devis pour vos travaux d’isolation

Comment calculer le coefficient d’isolation thermique ?

Pour faciliter le calcul du coefficient d’isolation thermique d’une maison, vous pouvez commencer par déterminer la résistance thermique. Dans ce cas, vous devez utiliser la formule R = épaisseur / lambda. La résistance thermique correspond, en effet, au rapport entre l’épaisseur de l’isolant thermique et la conductivité thermique du matériau. Sachez que déterminer le coefficient d’isolation permet d’optimiser la performance de l’isolation.

De ce fait, il est important de connaître l’épaisseur de l’isolant pour calculer la résistance thermique. Grâce à cette valeur, il vous est possible de trouver l’épaisseur effective permettant d’améliorer la performance thermique, c’est-à-dire le lambda. Sachez qu’en atteignant le coefficient d’isolation imposée par la RT 2012, vous bénéficierez des aides financières de l’État.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *