laine de verre

La laine de verre est sans doute l’isolant le plus utilisé dans la construction de maison. Elle est très abordable tout en conférant un confort optimal. L’épaisseur de la laine de verre influe néanmoins sur ses qualités isolantes. D’une épaisseur minimale de 60mm, la laine de verre peut être posée au mur ou au niveau des combles d’un toit. Son épaisseur varie en fonction des besoins et des objectifs de pose. Alors, comment calculer la bonne épaisseur ?

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Rapport entre la résistance thermique, la conductivité thermique et l’épaisseur

Pour calculer les performances thermiques d’un isolant en général, il faut tenir compte de la résistance thermique, R, et de la conductivité thermique représentée par la lettreλ. L’épaisseur est obtenue en multipliant les deux valeurs.

E=Rxλ

E : Épaisseur (en m)

R : Résistance thermique en (m2/K/W)

λ : Conductivité thermique en (W/m. K)

  • La conductivité thermique : l’indice déterminant de l’épaisseur de la laine de verre

La conductivité thermique (λ) caractérise le pouvoir isolant d’un matériau, c’est-à-dire sa capacité à laisser passer la chaleur. Elle s’exprime en Watt par mètre Kelvin. L’isolant sera d’autant plus efficace si la valeur λ est faible. Vous devez donc vous intéresser à la conductivité thermique avant d’acheter un rouleau ou un matelas de laine de verre.

  • À titre d’exemple

Si la laine de verre a un λ de 0,04 W/m.K, la conductivité de la laine de verre étant compris généralement entre 0,03 et 0,045, et que vous souhaitez obtenir une résistance thermique de 6m2/K/W, en utilisant la formule précédente, l’épaisseur de la laine de verre appropriée est de 6×0, 04, soit 0,24 m ou 24 cm d’épaisseur.

Des professionnels locaux estiment gratuitement vos travaux d’isolation >>

L’épaisseur de la laine de verre idéale pour chaque application

S’il est possible d’isoler mur et un toit avec de la laine de verre, les épaisseurs utilisées ne sont pas les mêmes. À titre de référence, voici les épaisseurs optimales pour chaque utilisation de la laine de verre.

L’épaisseur de la laine de verre pour les murs

Depuis 2013, la règlementation thermique RT2012 impose une résistance thermique supérieure à 3,7 m2/K/W pour les murs en rénovation. Pour un rouleau de laine de verre avec un coefficient de conductivité de 0,04 W/M.K, il faudra une épaisseur de la laine de verre minimale de 14,8 cm. Pour les constructions, la règlementation fixe même la valeur R à un seuil de 4m2/K/W, avec une épaisseur qui peut aller jusqu’à 20 cm. Bien évidemment, cette épaisseur pourra varier en fonction de la nature de vos murs, qu’ils soient en brique ou en parpaing.

L’épaisseur de la laine de verre pour les toits

Pour des combles aménagés, la règlementation impose une résistance thermique minimum de 8m2/K/W, soit une épaisseur d’au moins 24 cm de laine de verre. Pour les combles perdus, il faudra même prévoir une épaisseur jusqu’à 45 cm. C’est d’autant plus nécessaire que la chaleur a tendance à s’échapper par le toit. Ensuite, tout dépendra de la nature du toit, toit en tôle, en tuile, etc.

Conseils supplémentaires pour améliorer l’isolation par laine de verre

L’épaisseur de la laine de verre n’est pas l’unique critère auquel faire attention pour profiter d’une isolation optimale. Il faut également respecter d’autres préconisations.

  • Si vous avez une trappe de combles, pensez également à isoler celle-ci, pour réduire les ponts thermiques.

Au final, ce que vous devez retenir de tout ceci est que l’épaisseur de la laine de verre que vous allez choisir dépendra essentiellement de la conductivité thermique de celle-ci. Il est tout à fait possible d’obtenir la meilleure isolation avec peu d’épaisseur si la conductivité est faible.