Isoler sous sol

L’isolation d’un sous-sol est rarement une priorité pour les propriétaires. Pourtant, en moyenne 7% des déperditions thermiques s’effectuent par le sous-sol. Il est donc intelligent de réfléchir à isoler un sous-sol, que ce soit en neuf ou en rénovation. Aujourd’hui, étudions ensemble les différentes manières d’isolation du plafond d’un sous-sol et de ses murs.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux

Comment isoler un sous-sol ?

Comme toujours en isolation, il y a de nombreuses manières d’isoler un sous-sol. En règle générale, trois méthodes peuvent être utilisées :

  • L’isolation du sous-sol par les murs extérieurs : est la méthode la plus efficace, mais aussi la plus coûteuse. Vous l’aurez deviné, elle ne peut se faire qu’en construction neuve, car les murs extérieurs du sous-sol sont inaccessibles en rénovation. L’intérêt majeur de cette isolation est de mieux protéger un sous-sol de l’humidité et d’empêcher la condensation sur les murs. C’est idéal si vous souhaitez construire une maison avec sous-sol aménagé.
  • L’isolation des murs intérieurs du sous-sol : sera la solution de rénovation pour isoler un sous-sol habitable. Il s’agit d’une méthode relativement facile et plus économe. L’inconvénient est qu’elle ne peut pas être effectuée dans un sous-sol humide, car elle intensifie les risques de condensation sur les murs, et les problèmes d’humidité.
  • L’isolation du plafond d’un sous-sol : l’isolation d’un plafond de sous-sol sera la solution idéale en neuf ou en rénovation. Choisissez-la si vous souhaitez améliorer l’isolation de la maison mais pas forcément le confort du sous-sol. Elle va couper les ponts thermiques vers le sous-sol, mais ne rendra pas le sous-sol plus agréable à vivre. C’est une solution idéale si votre sous-sol n’est qu’une pièce de stockage ou un espace non utilisé.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour vos travaux d’isolation)

Isoler les murs d’un sous-sol

Nous l’avons vu, l’isolation des murs d’un sous-sol est une technique assez répandue. On retrouve deux méthodes pour ce faire :

L’isolation d’un sous-sol par l’extérieur

L’isolation des murs extérieurs ne peut se faire qu’en neuf, et doit donc être réfléchie au moment de faire construire la maison. On pensera à ce type d’isolation pour optimiser l’isolation de sa maison, mais aussi pour rendre son sous-sol plus agréable à vivre (ce qui permettra par exemple d’y installer un garage ou un atelier).

L’isolation d’un sous-sol par les murs extérieurs nécessite des travaux de précision, avec notamment :

  • La pose d’un drainage pour évacuer l’humidité à la base des fondations.
  • L’application de d’un revêtement de protection contre l’humidité.
  • La pose d’un isolant pour sous-sol.

L’idéal est de passer par un professionnel pour isoler un sous-sol par l’extérieur, car ce type de travaux doit être intégré à la pose des fondations et des premiers murs.

Des professionnels de votre région chiffrent gratuitement l’isolation de votre sous sol

L’isolation des murs intérieurs du sous-sol

Isoler un sous-sol par ses murs intérieurs est beaucoup plus commode. C’est aussi la seule solution en rénovation. Cependant, il ne suffit pas de poser une couche d’isolant pour sous-sol sur les murs. Avant tout, cette étape nécessite de régler tous les problèmes d’humidité du sous-sol.

Vos murs doivent être parfaitement propres et secs pour l’isolation d’un sous-sol. Mais il faut aussi que l’humidité ne réapparaisse pas. Pour cela, mieux vaut faire un diagnostic humidité par un artisan professionnel.

Une fois les murs propres et sains, on appliquera :

  • Un revêtement anti-humidité.
  • Un isolant pour sous-sol, de type polystyrène extrudé.
  • Un pare-vapeur.

Si en soit, la pose d’isolant pour sous-sol ne nécessite pas forcément d’appeler un professionnel, on préférera contacter un artisan en premier lieu pour régler les problèmes d’humidité. Sans quoi votre isolation risque de ne pas faire long feu !(Obtenez des devis gratuits de spécialistes de votre région pour vos travaux d’isolation)

Notez bien qu’il est inutile d’isoler un sous-sol qui souffre d’humidité. Faute de régler le problème d’humidité, vous installeriez un isolant qui ne tarderait pas à se gonfler et à devenir totalement inutile. A éviter absolument !

L’isolation d’un plafond de sous-sol

Isoler le plafond d’un sous-sol vous semble plus logique ? Si votre but est juste de limiter les ponts thermiques sans augmenter le confort de votre sous-sol, c’est la solution idéale !

Le choix le plus facile à pratiquer pour l’isolation d’un sous-sol par le plafond est le polystyrène extrudé. Vendu par plaques, il permet d’isoler un plafond facilement, car il est suffisamment léger pour ne pas nécessiter l’utilisation d’un lève-plaque.

Pour isoler un plafond de sous-sol, choisissez au minimum une épaisseur de 40mm, qui assurera une plus grande efficacité. Attention cependant à bien prendre en compte l’impact que votre isolation aura sur votre hauteur de plafond.

De même que précédemment, pensez à soigner l’humidité d’un sous-sol pour éviter qu’elle n’abime votre isolant. Si nécessaire, protéger votre isolant de plafond contre l’humidité au moment de la pose.

 Vidéo : Comment isoler le coté d’un mur de sous sol