Conseils d'isolation de soubassement et mur enterré

L’isolation de soubassement peut s’avérer importante pour améliorer la performance énergétique d’une maison. C’est une opération complexe si bien que l’isolation de soubassement enterré nécessite l’intervention d’un professionnel. Pour l’isolation de soubassement de maison, il faut choisir un isolant répondant à des contraintes de résistance mécanique, de durabilité et d’esthétique. L’isolation de mur de soubassement se fait généralement par l’extérieur.

Demandez plusieurs devis pour vos travaux d’isolation

Pourquoi réaliser l’isolation de soubassement et mur enterré ?

Le soubassement d’une maison est la partie du mur enterré ou semi-enterré qui se situe directement sur la fondation. Quand cette zone se met en contact avec le sol, c’est-à-dire la terre, des échanges thermiques se produisent. Si vous ne prenez pas les dispositions nécessaires dans les temps, des ponts thermiques finissent par se créer. Ce phénomène pourra occasionner 40 % de pertes de chaleur et causer, de ce fait, un inconfort pour tous les occupants de la maison. C’est justement pour éviter cela qu’il est important d’entreprendre des travaux d’isolation. Cela a pour objectif d’assurer la continuité de l’isolation du soubassement par l’extérieur. D’ailleurs, vous devez savoir que la protection du soubassement est obligatoire selon les exigences du document technique unifié ou DTU.

Toutefois, cette opération est souvent délicate et la meilleure option reste le recours à des professionnels dans le domaine. Ces derniers peuvent vous proposer un cuvelage pour éviter toute infiltration d’eau. La méthode utilisée consiste à poser, pendant les travaux de maçonnerie, un revêtement en béton armé pour l’étanchéité. Cependant, pour éviter la propagation de l’humidité, un drainage périphérique peut s’avérer nécessaire selon la nature du terrain.

Gratuits : devis pour vos travaux d’isolation

Les solutions pour l’isolation de soubassement

L’isolation de soubassement passe par le bon choix de matériaux isolants et de la technique d’isolation.

La méthode d’isolation par l’extérieur d’un soubassement

L’isolation d’un soubassement par l’extérieur se déroule suivant quelques étapes. La première consiste à appliquer un système d’étanchéité, notamment le complexe bitumé ou la membrane. Leur mise en place permet de contrer l’humidité et d’éviter les remontées capillaires. C’est seulement après qu’il faut poser l’isolant. Il est ensuite conseillé de poser un système de protection pour préserver l’isolant contre les chocs et les agressions du terrain.

Quel isolant choisir pour un mur enterré ?

Deux catégories d’isolant peuvent être envisageables pour isoler un soubassement. D’un côté, il y a les matériaux simples qui sont à base de polystyrène expansé. Leur installation est très facile. Il suffit de les fixer aux murs au moyen d’une colle spécifique. D’un autre côté, il y a les matériaux complexes qui sont composés de différentes couches d’éléments, y compris les matières anti-compression ou les isolants et les systèmes d’étanchéité. La pose se fait en une seule fois dans le but d’obtenir un ensemble compact et homogène.

L’isolation périphérique

Celle-ci a pour but d’isoler correctement l’assise et la dalle. L’usage du liège expansé est préconisé. Effectivement, il s’agit d’un isolant écologique qui bénéficiera de l’inertie du sol. Le liège expansé préserve en permanence vos fondations de façon naturelle. Si vous vous trouvez dans une région chaude, utiliser un matériau isolant est fortement recommandé pour bénéficier d’une parfaite inertie du sol et pour économiser en termes d’énergie.

Exigez gratuitement des devis pour vos travaux d’isolation

Quelques conseils avant d’isoler le soubassement et mur enterré

Avant d’entamer les travaux d’isolation de soubassement, vous devez étudier certains points, à savoir :

  • La résistance thermique de votre logement : cette donnée va définir les performances que votre isolation devra apporter.
  • Il est impératif d’analyser la résistance à l’humidité pour bien choisir les matériaux. Pour cela, vous devez prendre en compte l’emplacement et la situation géographique de votre maison.
  • La conductivité thermique des composants qui indique la quantité thermique délivrée. De ce fait, une conductivité thermique efficace a une valeur faible. En d’autres termes, moins l’isolant perd de chaleur, moins il demande d’épaisseur pour être performant.
  • La résistance à la compression doit aussi être étudiée. Certes, il convient de considérer la densité du produit qui doit se poser parfaitement dans la construction et durer dans le temps.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.