Comment bien isoler sa salle de bain ?

Isolation de la salle de bain

La salle de bain fait partie des pièces les plus importantes dans un logement. Les occupants d’une habitation passent plus de deux heures par jour dans cet espace. Si bien qu’il est essentiel que les lieux soient fonctionnels et confortables. De plus, cette pièce nécessite une température ambiante de plus de 19°C. Pour éviter les pertes thermiques et bénéficier d’un confort idéal, bien isoler sa salle de bain est indispensable. Comment s’y prendre ? Retrouvez les bons conseils à suivre pour une pièce d’eau bien isolée, ventilée et à l’abri des dégâts des eaux.

Que faire pour isoler sa salle de bain ?

Le confort thermique dans une salle de bain est primordial pour que les lieux disposent d’une température autour de 22°C. Il s’agit d’un objectif assez complexe à atteindre, car cette pièce est sujette à l’humidité. Comment faire pour bénéficier d’une salle de bain confortable et aérée ? L’isolation thermique de cette pièce ne doit pas être négligée. En effet, elle doit faire partie de vos préoccupations, que ce soit durant des travaux de construction neuve ou rénovation. Pour isoler convenablement une salle de bain, plusieurs facteurs doivent être pris en considération :

  • L’humidité des lieux : la pièce d’eau est connue pour être exposée à un taux élevé en humidité. Cela entraîne souvent un grand inconfort thermique. Pour s’assurer d’une bonne isolation de cet espace de vie, il faut équiper les lieux des aménagements pouvant réduire le taux d’humidité. En effet, plusieurs installations permettant de réduire l’ambiance humide de la salle de bain sont indispensables.
  • La chaleur dans la salle de bain : le chauffage au sol fait partie des solutions les plus conseillées pour augmenter la chaleur des lieux. Mais pas seulement, il faut également s’assurer d’installer les bons isolants pour les murs, le plafond. Une salle de bain bien chauffée ne risque pas de souffrir de ponts thermiques.
  • L’aération de la pièce d’eau : il est important de bien aérer cet espace de vie pour bénéficier d’une bonne isolation. L’aération et l’isolation thermique sont interdépendantes. En effet, aérer correctement la salle de bain est une condition thermique à respecter pour maintenir un environnement bien isolé et sain.

En cas d’isolation de la salle d’eau, ces différents éléments doivent être pris en compte. Il est essentiel de prévoir des travaux complémentaires comme la pose d’un VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée, d’un détecteur de fuites, de chauffage au sol… Ces installations supplémentaires permettent de bénéficier des meilleures conditions pour garantir une excellente isolation thermique de la salle de bain.

Pourquoi installer un détecteur de fuites dans une salle de bain ?

Le taux d’exposition à l’humidité dans la salle de bain est très élevé. De plus, les risques de dégâts des eaux provenant de la salle d’eau sont plus importants. Si des fuites surviennent à cause d’une canalisation ou plomberie défectueuse, l’isolation des lieux est en péril. Afin d’agir rapidement et éviter des dommages sérieux, la pose d’un détecteur de fuites est fortement recommandée.

De nombreux professionnels en travaux conseillent cette installation pour limiter les risques. Grâce à ce système, les familles identifient assez vite des canaux qui fuient. Si bien qu’elles peuvent agir sans attendre pour réparer et éviter l’inondation, ainsi que des dommages sur l’isolation de la salle d’eau. Combien coûte un appareil détecteur de fuites ? Le prix de cette installation varie en fonction du modèle, des options et de la marque choisie. Demandez des devis pour estimer exactement le coût du détecteur de fuites.

Quels sont les avantages d’un système VMC dans une salle d’eau ?

Un appareil VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée est d’une grande utilité dans une salle de bain. Il permet de garantir une aération convenable des lieux. Mais pas seulement, il aide également à diminuer le taux d’humidité dans cette pièce de vie. Des travaux de raccordement à un équipement VMC sont à prévoir durant l’isolation de la salle d’eau. Ces opérations permettent d’améliorer les conditions thermiques dans cet espace à vivre.

Quel est le coût de pose d’un VMC pour salle d’eau ? Le prix d’un système de Ventilation Mécanique Contrôlée double flux oscille actuellement entre 4 350 et 7 950 €. Ce coût inclut le tarif de fourniture et pose par un artisan professionnel. Cependant, il fluctue selon le type de VMC à installer, la région et les difficultés du chantier. Pensez à demander des devis gratuits.

Poser seulement des isolants ne sert à rien, en cas d’absence de ventilation. Si vous isolez parfaitement une salle de bain, la pièce risque de devenir bien étanche. Ce qui peut faire augmenter le taux d’humidité des lieux. Comme solution pratique, il faut réaliser un raccordement de la salle de bain à un appareil VMC.

Bien choisir les isolants dans la salle de bain

En cas de travaux d’isolation d’une salle d’eau, les ménages ont aujourd’hui le choix entre plusieurs matériaux. En effet, il existe une multitude de matières pour isoler correctement cette pièce. Que vous prévoyiez d’installer des isolants au niveau des murs ou du plafond, plusieurs choix sont disponibles :

  • Le polystyrène extrudé: cet isolant est apprécié pour son côté économique. Effectivement, il s’agit du matériau le moins coûteux pour l’isolation d’une salle de bain. Mais pas seulement, il offre une bonne résistance thermique pour limiter les risques de fuites de chaleur.
  • Les laines minérales: il s’agit des matériaux d’isolation qui séduisent actuellement pour leur aspect écologique. Pour bien choisir des isolants de salle de bain, les laines minérales sont recommandées par de nombreux artisans. Elles possèdent une bonne résistance à l’humidité.
  • Les fibres de bois: elles constituent des isolants naturels, non polluants et offrant des performances techniques avantageuses.
  • Le liège: isoler sa salle de bain avec ce matériau est un excellent choix. Vous bénéficiez d’un isolant respirant, résistant à l’humidité et qui ne risque pas de se tasser.

Bon à savoir : peu importe l’isolant choisi, il est indispensable de doubler les matériaux. De plus, il est nécessaire d’ajouter un film pare-vapeur pour améliorer la chaleur dans la salle de bain.

Prix isolation salle de bain : quel est le montant des travaux ?

Besoin de connaître le budget nécessaire pour des travaux d’isolation de la salle de bain ? Le coût pour isoler une salle d’eau varie selon la surface à travailler et la technique à appliquer. Mais pas seulement, le tarif de ce projet dépend également des matériaux isolants à installer. Pour vous aider, voici un tableau récapitulant le prix isolation salle de bain selon le support à isoler dans cette pièce :

Surfaces à isoler et techniques d’isolation salle de bain Prix moyen au mètre carré
Isolation faux plafond salle de bain Entre 18 et 40 €
Pose de chape flottante sur isolant pour sol Entre 20 et 34 €
Cloison doublage complet et pose de laine de verre Entre 89 et 115 €

Important : ces tarifs sont exposés à titre indicatif. Ils peuvent changer en fonction de la zone de localisation. Demandez des devis isolation salle de bain pour des prix plus précis.