Réussir l'isolation de son plafond

L’isolation d’un plafond consiste à appliquer un matériau isolant sur la totalité du plafond en question. De ce fait, les nuisances externes et la déperdition de chaleur sont réduites. Ce qui est appréciable lorsqu’on vit dans une grande ville ou en copropriété. Pour que cela soit performant, le matériau isolant et la technique à appliquer doivent être choisis en fonction de votre type de plafond.

Exigez vos devis gratuits d’isolation

Isoler un plafond par l’intérieur : quel est le principe ?

Lors des travaux d’amélioration de performance énergétique, l’isolation du plafond par l’intérieur est le moyen le plus économique de limiter les pertes de chaleur. Pourtant, il faut distinguer deux types de plafonds dans une maison. Par ailleurs, à chaque plafond la technique d’isolation à appliquer.

Le plafond droit

Ce type de plafond a la spécificité de se situer entre deux étages. Celui-ci nécessite en même temps une isolation thermique et une isolation phonique. Dans ce cas, l’application d’un isolant mince et rigide en guise de plaque isolante pour plafond est la meilleure solution. Ainsi, les matériaux les plus adaptés sont le PVC et le polystyrène. En outre, les rouleaux de liège et de polyuréthane sont aussi conseillés.

Le plafond rampant

Ce dernier se situe sous la toiture où vous aurez le choix entre deux techniques d’isolation. La première technique consiste à créer un plafond collé où une épaisse couche d’isolant recouvre la totalité du plafond. Ensuite, il y a la technique du faux plafond qui consiste à appliquer une couche d’isolant épais sur les surfaces disponibles. À cet effet, peuvent être utilisées la laine minérale et la laine végétale. Par contre, ces matériaux isolants doivent avoir été traités et ignifugés contre l’humidité.

Gratuit et sans engagement : devis pour vos travaux d’isolation

Quelle isolation phonique à privilégier ?

Lorsque vous habitez en copropriété, les nuisances sonores peuvent être source de conflits. De ce fait, une insonorisation du plafond est indispensable. Toutefois, tous les matériaux isolants ne présentent pas tous une isolation thermique et phonique en même temps. D’après le retour des usagers et leurs expériences, il semblerait que c’est la laine de roche qui est la plus propice pour une isolation phonique.

En plus d’être performant, cet isolant présente le meilleur rapport qualité-prix. Mais à priori, un acousticien peut répondre à votre exigence en déterminant le matériau adapté à votre habitation. Bien que cela peut vous revenir assez cher, une habitation loin des nuisances sonores présente un confort de vie sans pareil. Si vous vivez en copropriété, l’accord des voisins est nécessaire.

Comparez gratuitement des devis pour vos travaux d’isolation

Combien coûte l’isolation d’un plafond ?

Le coût de l’isolation du plafond dépend du type de plafond à isoler, de la technique d’isolation à appliquer, du coût de l’isolant et de la main-d’œuvre. Ci-après les différents prix d’une isolation de plafond selon le type d’isolant choisi.

L’isolation mince et synthétique

Pour une isolation mince et synthétique, le prix varie entre 10 à 20 € par mètre carré. Ajoutez à cela le prix de la main-d’œuvre qui varie entre 15 à 20 €.

Les isolants végétaux

Ceux-ci sont plus coûteux, car leur prix s’élève entre 15 à 30 € par mètre carré, c’est-à-dire 15 € pour la fibre de bois, 30 € pour le chanvre et 12 à 28 € pour le coton ou le liège. Comptez plus pour la main-d’œuvre, car c’est une opération assez délicate.

Les isolants minéraux

Le budget alloué à une isolation minérale peut être assez coûteux. En effet, l’isolant lui-même ne revient pas cher, car son prix varie entre 3 à 18 €. Par contre, c’est la pose qui coûte cher vu qu’elle s’élève à 70 €.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *