Conseils d'isolation du plafond d'une chambre à coucher

L’isolation du plafond d’une chambre à coucher est indispensable pour être à l’abri des nuisances sonores. Isoler le plafond d’une chambre est nécessaire pour votre confort. Encore faut-il savoir comment isoler une chambre du bruit. Il existe plusieurs solutions pour une isolation phonique d’une chambre à coucher. Vous avez le choix entre différents types d’isolants, qu’ils soient en panneaux, en mousse ou en vrac.

Obtenez des devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Pourquoi isoler le plafond d’une chambre ?

L’isolation du plafond d’une chambre à coucher vise deux objectifs bien précis. D’un côté, elle permet de limiter la déperdition de chaleur pour économiser de l’énergie et par conséquent, réduire ses factures de chauffage. En hiver, l’isolant stocke de la chaleur à l’intérieur et en été, il fait office de barrière pour éviter à la chaleur extérieure de rentrer dans la chambre. D’un autre côté, isoler le plafond d’une chambre permet de réduire les bruits. En effet, l’isolation optimise le confort acoustique de votre chambre à coucher en agissant sur le niveau sonore issu de l’extérieur.

Pour réussir l’isolation de votre plafond et éviter tous ces désagréments, vous devez bien choisir le matériau isolant. Le choix et l’épaisseur de celui-ci dépendront de l’espace disponible. Pour cela, vous avez différentes possibilités :

  • Un isolant important se pose au-dessus des faux-plafond ou sur un plafond rampant.
  • Pour un isolant plus réduit, la pose se fait sous des lambris de plafonds.
  • Un isolant très réduit est destiné aux plafonds sans structure.

Gratuit : devis pour l’isolation phonique de votre maison

Quel isolant choisir pour l’isolation d’une chambre à coucher ?

Vous avez le choix entre différents types d’isolants pour isoler le plafond de votre chambre.

Les isolants synthétiques

Pour ce type d’isolant, le plus courant est le polystyrène expansé. Celui-ci a l’avantage d’être léger et résistant. Il est constitué de billes liées entre elles et est conditionné sous forme de panneaux ou en vrac. Vous pouvez aussi opter pour le polystyrène extrudé. C’est un isolant plus dense qui possède une capacité isolante plus importante disponible en panneaux. Il est doté d’une conductivité thermique à partir de 0,025 W/m.K. Enfin, il y a le polyuréthane qui est le plus performant doté d’une conductivité thermique entre 0,022 à 0,028 W/m. K.

Les fibres minérales et végétales

Parmi les possibilités, les plus prisées restent la laine de verre et la laine de roche. Elles présentent une excellente performance thermique et acoustique. Elles sont parfaites pour l’isolation d’une chambre sous combles. Vous avez aussi le choix entre les fibres végétales comme les fibres de lin ou les fibres de bois. Ces dernières constituent une alternative intéressante aux laines minérales bien qu’elles ne soient pas encore très présentes sur le marché.

Les matériaux renouvelables

Le plus courant est la cellulose qui renferme des additifs inoffensifs. Ce qui la rend résistante au feu, aux insectes et aux moisissures. Ce type d’isolant est disponible en panneaux ou en vrac. Vous pouvez aussi choisir le liège, un bon isolant thermique et acoustique qui se présente sous forme de panneaux. Enfin, il y a la perlite. Il s’agit d’un isolant écologique conçu à base de roches volcaniques broyées. Il est 100 % inerte, inflammable et imputrescible.

Demandez plusieurs devis pour vos travaux d’isolation

Comment isoler phoniquement le plafond de votre chambre à coucher ?

En appartement surtout, les bruits de pas ou de voix des voisins du dessus peuvent vous empêcher de dormir. Songez donc à insonoriser le plafond de votre chambre. Pour réaliser l’isolation acoustique de votre plafond, vous pouvez créer un faux-plafond suspendu sur ossature métallique. Il est la plupart du temps à base de plaques de plâtre vissées sur une ossature métallique posée par suspentes au plafond existant. Vous pouvez ensuite remplir avec un isolant acoustique en panneaux ou en rouleau le vide ainsi créé. Posez-le jointivement sur l’ossature qui jouera le rôle d’amortisseur.

En outre, vous pouvez aussi opter pour un faux plafond autoportant. Désolidarisée du plafond existant, cette solution évitera la transmission directe des nuisances sonores. C’est efficace pour améliorer l’isolation phonique de votre chambre à coucher.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *