Techniques de ventilation de combles

En tant que pièce de vie supplémentaire dans un logement, la ventilation des combles est nécessaire, voire indispensable. En plus de l’isolation, ventiler les combles permet d’améliorer la qualité de l’air à l’intérieur de cette pièce. Mais encore faudra-t-il savoir comment ventiler des combles. Plusieurs solutions existent pour assurer la ventilation des combles perdus comme la ventilation naturelle ou la ventilation mécanique.

100 % gratuit : devis d’installation de VMC

L’intérêt de bien ventiler ses combles

Bien ventiler ses combles est indispensable pour vivre sainement dans cette pièce de vie supplémentaire. Il en va de votre santé et de votre confort. En effet, c’est un bon moyen pour optimiser votre confort, car un bon système de ventilation est également un système d’isolation. Une bonne ventilation permet non seulement d’éliminer les mauvaises odeurs, mais également les vapeurs d’eau et d’autres nuisances plus néfastes pour la santé. En outre, cela permet aussi de limiter considérablement les nuisibles microscopiques tels que les bactéries et les microbes en tout genre.

Par ailleurs, il est également nécessaire de ventiler ses combles, notamment pour se préparer à la saison des pluies. Pour cause, installer un système de ventilation efficace permet de réduire les risques d’humidité dans vos combles et de gérer son taux. En fonction de l’état de vos combles, deux options s’offrent à vous en matière de système de ventilation, à savoir la ventilation naturelle et la ventilation mécanique ou VMC.

Demandez gratuitement des devis d’installation de VMC

Quelles options choisir pour ventiler ses combles ?

Ainsi, il existe différents moyens de ventiler les combles, qu’ils soient perdus ou aménageables.

La ventilation naturelle

Cette méthode peut se faire en créant des ouvertures sur le toit. La ventilation naturelle est surtout recommandée pour les combles perdus, c’est-à-dire les combles n’étant pas encore aménagés. Cette possibilité vous offre également plusieurs choix possibles comme :

  • Les chatières de ventilation,
  • Un closoir ventilé cimenté à sec situé directement sur le faîtage du toit,
  • Une grille de ventilation installée au pied de la toiture.

Ce système de ventilation est approprié pour permettre une entrée d’air et améliorer l’isolation de vos combles perdus.

La VMC simple flux

La VMC ou ventilation mécanique contrôlée peut être hygroréglable ou autoréglable. En principe, ce système permet de faire rentrer l’air frais pour ensuite évacuer l’air vicié dans les pièces humides. Comme son nom l’indique, la VMC simple flux se sert d’un simple ventilateur afin d’expulser l’air intérieur en dehors de la maison. Sa performance résulte dans le placement des bouches d’extractions. Il n’y a pas de VMC sans un groupe d’extraction, qu’on entend aussi sous le nom de caisson de ventilation.

La VMC double flux

La ventilation mécanique contrôlée double flux est beaucoup plus chère par rapport au modèle simple flux. De même, elle bénéficie d’une meilleure efficacité énergétique et répond efficacement aux normes de la réglementation thermique. Il est conseillé de la choisir en basse consommation pour vous permettre de faire des économies sur votre facture de chauffage. D’ailleurs, son efficacité se verra décupler si elle est associée à une pompe à chaleur. Tel est par exemple le cas d’une VMC à double flux thermodynamique.

Comparez plusieurs devis d’installation de VMC

Conseils pour installer le caisson de ventilation dans les combles

Les règles sont assez strictes à ce sujet, étant donné que la qualité de l’air de vos combles perdus en dépend. De ce fait, le caisson de ventilation doit à tout prix être en position suspendue, bien au centre, en fonction de l’emplacement des bouches d’extractions. Si possible, assez loin des pièces de vie telles que les chambres, car ces dernières font beaucoup de bruit au risque de déranger. Évitez surtout de mettre le caisson de ventilation en contact avec la charpente.

En l’occurrence, si vos combles sont déjà aménagés, trouvez une zone encore inutilisée qui sert par exemple de débarras pour installer votre groupe d’extraction. Si d’aventure, votre garage est mitoyen à vos combles aménagés, dans ce cas, installez-y directement votre caisson de ventilation.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *