pare vapeur

Pour rester performant le plus longtemps possible, un isolant de maison doit être protégé de l’humidité. Le problème est d’autant plus important lorsque vous optez pour une isolation par l’intérieur. Pour remédier au problème d’humidité en isolation, vous avez deux choix : le pare-vapeur et le frein vapeur. Les deux termes sont souvent confondus et pourtant il s’agit bien de deux techniques différentes qu’il convient de dissocier, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Faisons ici le point sur les différences entre le frein vapeur et le pare-vapeur.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Frein vapeur et pare-vapeur : quelles différences ?

Frein vapeur et pare-vapeur sont deux termes qui ne désignent pas exactement la même chose, et qu’il convient de ne pas mélanger au moment d’isoler une maison. L’un de ces éléments est destiné à arrêter la vapeur tandis que l’autre la régule, les conséquences sont de ce fait différentes.

Le pare-vapeur, entièrement étanche

Le pare-vapeur est une membrane épaisse et complètement étanche qui arrête net l’air. Le pare-vapeur empêche les vapeurs d’eau en suspension d’atteindre l’isolant, qui risque de s’affaisser sous la pression et l’humidité.

La pose d’un pare-vapeur est notamment indispensable lors de l’utilisation de laine de mouton, qui peut se tasser sous l’effet de l’humidité.(Faites chiffrer gratuitement vos travaux d’isolation!)

Cette étanchéité sans faille peut toutefois s’avérer problématique dans certains cas, comme nous vous l’expliquerons un peu plus loin.

Le frein vapeur, un régulateur d’humidité

Contrairement au pare-vapeur, le frein vapeur n’est pas intégralement étanche. Le frein vapeur a cette faculté de réguler le passage des vapeurs d’air, de façon à pouvoir évacuer les vapeurs de façon progressive et sans détériorer la couche d’isolant.

Le frein vapeur laisse ainsi mieux respirer la maison, puisqu’il ne forme pas une barrière totalement étanché à l’air.

On notera que le frein vapeur fonctionne comme les tissus utilisés pour les combinaisons de sport qui sont imperméables mais vous permettent de transpirer convenablement.

Remarque : le frein vapeur est considéré comme plus écologique que le pare-vapeur.

Choisir entre frein vapeur ou pare vapeur

Le choix entre pare-vapeur et frein vapeur dépend essentiellement de deux critères : la ventilation de la maison et le type d’isolant que la membrane est censée protéger.

La ventilation de la pièce

Le pare vapeur étant parfaitement étanche à l’air. De ce fait, il emprisonne ce dernier et risque de créer des points de condensation dans la pièce.

Un renfort de ventilation de type VMC peut s’avérer nécessaire lors de la pose d’un pare-vapeur, surtout pour les pièces les plus humides comme la salle de bain ou la cuisine.

Pour des pièces plus confinées, il est préférable d’opter pour un frein vapeur hygrorégulateur.

Attention : la condensation accélère le développement de moisissures, qui peuvent être nuisibles pour la structure de la maison ainsi que pour votre santé.

Le type d’isolant à protéger

Le choix entre ces deux solutions dépendra également de la sensibilité à l’humidité de votre isolant intérieur :

  • Certains isolants, comme la laine de roche, supportent sans problème l’humidité. Ils n’ont pratiquement pas besoin d’une protection étanche, mais un frein vapeur favorisera mieux l’évacuation des vapeurs d’eau.
  • D’autres types d’isolants, notamment les isolants naturels, sont beaucoup plus fragiles et nécessitent une protection plus efficace. Ces isolants nécessitent impérativement le renfort d’un pare vapeur avec une résistance élevée.

Au moment de choisir un isolant de maison, vérifiez donc toujours sa résistance à l’humidité.

Des professionnels de votre région estiment gratuitement vos travaux d’isolation >>

Frein vapeur ou pare-vapeur, ce que dit la règlementation

Le frein vapeur n’est pas reconnu par la règlementation comme étant une solution adéquate d’imperméabilisation à l’air.

La loi reconnait et impose uniquement le pare-vapeur en complément obligatoire d’une isolation par l’intérieur, surtout pour les maisons à ossature à bois.

Certains matériaux, hydrophiles, ne nécessitent pas une pose impérative de pare-vapeur. C’est notamment le cas des laines synthétiques.

Conseil : il reste néanmoins conseillé d’installer un pare-vapeur sur les parois qui entourent la cuisine ou la salle de bain, des pièces dans lesquelles l’humidité est omniprésente.

Prix des pare-vapeur et frein vapeur

Avant le choix d’une solution d’isolation ou de protection de l’humidité, il est toujours intéressant de se pencher sur la question, du prix.

Le prix du pare vapeur et celui du frein vapeur sont relativement similaires, et tournent autour de 3€ le m². C’est surtout les performances de la membrane qui déterminera son prix.(Pour des devis précis et gratuits de professionnels de votre région pour vos travaux d’isolation, remplissez notre formulaire!)

Pare vapeur et frein vapeur sont proposés en rouleau de 20, 30 ou 40m². Pour poser les membranes d’étanchéité, vous devrez recourir soit à des agrafes, soit à des colles spécifiques que vous pourrez vous procurer auprès du même magasin fournisseur de la membrane.