Isolation des combles : quelles sont les aides disponibles ?

Rénover l’isolation thermique permet d’améliorer les performances énergétiques d’un logement. Pour inciter les ménages à entreprendre ce type de travaux, l’État propose des aides pour l’isolation des combles. Celles-ci consistent en un financement des travaux d’isolation de la part du gouvernement et différentes collectivités. Vous pouvez profiter de l’aide de l’État pour l’isolation des combles sous certaines conditions.

Gratuit et sans engagement : devis d’isolation des combles

Pourquoi réaliser des travaux d’isolation des combles ?

Le toit est le principal responsable de fuite de chaleur au sein d’une habitation. L’isolation des combles permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économie d’énergie, mais également d’assurer un meilleur confort pour les occupants de la maison. Pour limiter sa consommation énergétique, il est recommandé de bien isoler sa maison en commençant par l’isolation des combles.

En effet, dans une maison ou un immeuble, l’air chaud s’élève de manière naturelle vers le haut et s’échappe par le toit. Dans ce cas, avant de penser à isoler les murs et les fenêtres ou même les planchers, vous devez donc vous assurer que les combles puissent retenir la chaleur à l’intérieur de la maison. D’où, l’intérêt d’isoler les combles en premier lieu.

En outre, isoler ses combles reste un investissement rapidement rentabilisé grâce à la réduction de consommation d’énergie qu’il génère. Le coût des travaux d’isolation des combles est assez abordable, c’est-à-dire entre 18 et 53 euros par m² pour les combles perdus contre 35 et 267 euros par m² pour les combles aménagés.

Réclamez des devis gratuits d’isolation des combles

Les différentes formes d’aides pour l’isolation des combles

Les dispositifs mis en place par l’État pour contribuer au financement de travaux d’isolation des combles sont multiples. En voici les détails.

Le crédit d’impôt

Il s’agit d’une d’aide dont peut bénéficier tout ménage qui réalise des travaux d’économie d’énergie au sein de sa résidence principale. Parmi ces travaux, il y a l’isolation des combles. Aussi appelé crédit d’impôt de transition énergétique, il présente quelques conditions. Certes, pour bénéficier du crédit d’impôt, vous devez avoir votre domicile fiscal en France et réaliser les travaux dans votre résidence principale. Pour l’isolation des combles, le crédit d’impôt s’élève à 30 % du montant total des travaux.

La prime Effy

Celle-ci fait partie des dispositifs des certificats d’économie d’énergie ou CEE. Ce dernier impose aux fournisseurs d’énergie d’encourager les économies d’énergie. Pour profiter du dispositif CEE, vous devez faire une demande de prime Effy par l’intermédiaire d’Effy. Ainsi, vous recevrez une prime pour réaliser vos travaux d’isolation de combles. La prime Effy est ainsi accordée aux ménages réalisant l’isolation de leurs combles au sein de leurs résidences principales. Cette aide peut atteindre plusieurs centaines d’euros sous forme de chèque bancaire.

La TVA à taux réduit et l’éco PTZ

La TVA à taux réduit est une aide pouvant être octroyée dans le cadre de l’isolation des combles. Celle-ci s’élève à 5,5 % pour tous travaux de rénovation énergétique. Les travaux à réaliser ainsi que les équipements à utiliser sont facturés par l’entreprise. De même, vous pouvez prétendre à un prêt à taux zéro d’un montant pouvant aller jusqu’à 10 000 euros pour des travaux d’isolation seuls. Ce montant peut aller jusqu’à 30 000 euros s’il s’agit d’un bouquet de travaux permettant d’optimiser l’efficacité énergétique de votre habitation.

Recevez plusieurs devis d’isolation des combles

Les conditions pour bénéficier d’aides pour l’isolation des combles

Les aides pour l’isolation des combles s’appliquent seulement aux propriétaires d’une maison de plus de 2 ans. Les constructions neuves sont exclues, puisque la réglementation exige déjà des normes d’isolation strictes.

En outre, faire appel à une entreprise reconnue garant de l’environnement ou RGE est obligatoire. On trouve souvent ce logo sur les camions des artisans ou les vitrines de l’entreprise. Mais pour vous assurer de l’authenticité de la qualification de l’artisan, vous pouvez consulter l’annuaire du réseau FAIRE.

Enfin, l’isolation doit disposer d’une certaine épaisseur pour emmagasiner suffisamment d’air. Sa performance est, entre autres, déterminée par sa résistance thermique notée R et exprimée en m². K/W. Plus la résistance thermique est élevée, plus l’isolation sera efficace. L’isolation doit donc respecter un R=7 m². K/W avec une épaisseur de 28 cm pour les combles perdus.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *