Un mur mitoyen mal ou pas du tout isolé risque de laisser passer tous les bruits des voisins et de réduire votre confort de vie surtout s’il donne sur une chambre. Cela entraine des nuisances sonores qui peuvent également affecter votre santé et perturber vos journées. Il est alors important de bien l’isoler pour gagner en confort. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation phonique sur un mur mitoyen et son prix.

Pourquoi l’isolation phonique d’un mur mitoyen est-elle importante ?

L’isolation phonique d’un appartement est essentielle quand on vit dans un bâtiment collectif. Cette opération permet de bénéficier d’un confort acoustique optimisé au quotidien et de prévenir les tensions liées au bruit avec les voisins. Elle est surtout préconisée si vous partagez un mur mitoyen avec des voisins.

Artisans en train d'installer l'isolation d'un mur

Isoler les murs mitoyens pour réduire les nuisances sonores entre voisins

Les nuisances sonores, cris des enfants, musique trop fort, sons des équipements ménagers…, peuvent devenir une véritable source de problème entre les voisins. Pour assurer une bonne cohabitation dans les logements collectifs, l’isolation phonique des murs mitoyens est essentielle surtout dans les constructions anciennes. Elle permet de limiter la propagation des :

  • Bruits aériens intérieurs : sons issus des conversations ou des disputes, des cris, de la musique, de la télévision, des pleurs… ;
  • Bruits d’impact ou de chocsur le sol : bruits des pas, des meubles déplacés, des objets tombant sur le sol… ;
  • Bruits des équipements : sons émis par le chauffage, les systèmes de ventilation comme la VMC, la machine à laver…

À noter que les bruits peuvent se propager de différentes manières entre les appartements et les maisons mitoyens. Ils peuvent passer par la façade, les fenêtres, le plafond, les cloisons… Ainsi, il peut être nécessaire de procéder à l’isolation intérieure, à l’isolation phonique des fenêtres, à l’isolation du sol (isolation phonique sous carrelage) et à l’isolation du plafond pour compléter l’isolation des murs mitoyens et bénéficier d’un confort acoustique optimal. Pour ces différents travaux, vous pouvez faire appel à un acousticien.

Isoler les murs mitoyens pour respecter les normes

La réglementation établie en 1970, puis renforcée en 1996 prévoit la réalisation de l’isolation phonique dès la construction pour les bâtiments construits après 1970. Depuis 2013, tout maître d’ouvrage doit mettre en place des mesures acoustiques à la réception des ouvrages. Il doit ensuite fournir une attestation phonique selon la réglementation en vigueur.

De manière générale, la qualité acoustique dans les constructions bâties entre 1900 et 1970 laisse à désirer. L’isolation phonique des appartements dans ces bâtiments est alors indispensable dans le cadre d’une rénovation.

Trouvez un professionnel près de chez vous pour l’isolation des murs mitoyens

Isolation phonique d’un mur mitoyen : prix

Pour l’isolation phonique d’un mur mitoyen, le prix des travaux est chiffré entre 20 et 120 euros par m². Ce tarif inclut les fournitures et la pose de l’isolant. Il varie en fonction de plusieurs paramètres comme la technique d’isolation utilisée, le choix de l’isolant et le tarif de la main-d’œuvre. Voyons de plus près ces différents facteurs.

Isolation phonique d'un mur mitoyen

Technique d’isolation phonique d’un mur mitoyen

Pour isoler un mur mitoyen, il existe différentes techniques d’isolation phonique possible. Le choix de la méthode dépend surtout de la structure des murs et du niveau de performance recherchée. L’acousticien peut :

  • Isoler les murs mitoyens par doublage acoustique sur l’ossature des murs ;
  • Isoler les murs mitoyens par pose d’une peinture anti-bruit ;
  • Isoler les murs mitoyens par doublage collé.

Le choix de la technique va naturellement influencer le prix d’isolation phonique sur un mur mitoyen.

Choix de l’isolant pour l’isolation acoustique d’un mur mitoyen

Plusieurs isolants peuvent être utilisés pour isoler acoustiquement un mur mitoyen. Le choix du matériau va déterminer la qualité d’isolation obtenue et influencer le montant du budget. En effet, chaque isolant a son prix.

Pour l’isolation phonique sur un mur mitoyen, il est possible d’utiliser un isolant minéral, un isolant naturel ou un isolant synthétique. En principe, les isolants synthétiques, comme l’ouate de cellulose, sont les plus abordables. En moyenne, le prix de l’isolant pour l’isolation phonique d’un mur mitoyen peut aller de 4 à 25 euros par m² (hors pose). Il varie en fonction du matériau utilisé, de son épaisseur et de sa qualité.

Tarif de la main-d’œuvre pour l’isolation phonique d’un mur mitoyen

Le tarif de la main-d’œuvre pour l’isolation phonique sur un mur mitoyen peut aller de 5 à 20 euros par m². Il varie en fonction de la technique utilisée, de l’étendue des travaux à faire et du prestataire. Le prix d’isolation phonique d’un mur mitoyen varie d’un acousticien à un autre. De manière générale, les tarifs en Ile-de-France sont plus élevés. Pour faire estimer le coût des travaux, demandez alors des devis.

Tableau récapitulatif du prix de l’isolation phonique sur un mur mitoyen :

Postes de dépenses Budget moyen à prévoir
Prix des fournitures (contre-cloison ou panneaux pour le doublage) Entre 15 et 100 euros par m²
Tarif de la main-d’œuvre pour l’isolation phonique sur un mur mitoyen Entre 5 et 20 euros par m²

Demandez gratuitement vos devis pour l’isolation phonique d’un mur mitoyen

Comment procéder à l’isolation acoustique d’un mur mitoyen ?

Comme déjà mentionné ci-haut, il existe différentes techniques d’isolation phonique d’un mur mitoyen. Les méthodes les plus couramment utilisées sont l’isolation par doublage sur ossature, l’isolation par doublage collé et l’isolation par de la peinture anti-bruit.

Isolation d'un mur

L’isolation phonique par doublage sur ossature d’un mur mitoyen

La technique la plus performante pour l’isolation phonique d’un mur mitoyen est le doublage sur ossature. Il s’agit d’une solution d’isolation intérieure qui consiste à réaliser une contre-cloison formée par une ossature métallique et un absorbant acoustique ou un isolant thermo-acoustique fibreux. Celle-ci ce fixe au sol et plafond, puis revêtue d’un parement en plâtre de type BA13 pour une meilleure isolation phonique.

La méthode par doublage sur ossature réduit la transmission des ondes sonores de manière importante. Pour ce faire, il est important de bien assurer l’étanchéité entre le pourtour de la cloison et les plaques. Ainsi, cette technique peut réduire les bruits aériens de 5 à 10 dB. Si votre voisin est bruyant, il est possible de renforcer la contre-cloison grâce à :

  • L’ajout de plaques de plâtre supplémentaires ;
  • L’augmentation de la taille de la lame d’air entre la contre-cloison et le mur ;
  • L’utilisation de plaques acoustiques plus lourdes.

Si les murs mitoyens donnent directement sur la chambre à coucher, il est préférable d’isoler toute la pièce pour un maximum de confort. Dans ce cas, il faudra vous renseigner sur le prix de l’isolation phonique d’une chambre.

Recevez vos devis gratuits d’isolation phonique sur mur mitoyen

L’isolation phonique par doublage collé d’un mur mitoyen

L’isolation phonique sur un mur mitoyen peut se faire par doublage collé. Cette technique consiste à coller directement un doublage acoustique sur le mur à l’aide d’une colle spéciale. De manière générale, le doublage est formé de panneaux constitués d’un isolant en laine minérale ou en polystyrène élastifié fixés sur une plaque de plâtre.

Cette méthode d’isolation acoustique est appréciée pour sa facilité de mis en œuvre. Elle n’est pas sujette à des problèmes de tassement. Elle est cependant moins efficace que le doublage sur ossature. Pour un maximum de performance, il est conseillé de prévoir une épaisseur de doublage de 10 cm au minimum. Cela va naturellement réduire la surface habitable.

L’isolation par doublage collé est uniquement réservée aux murs en bon état et bien planes. Sinon, il faudra réaliser une reprise du mur pour garantir l’efficacité isolante du doublage collé. Elle est surtout utilisée dans les constructions neuves.

L’isolation phonique d’un mur mitoyen avec de la peinture anti-bruit

Pour isoler acoustiquement un mur mitoyen, il est possible d’appliquer une peinture anti-bruit. Cette opération peut être réalisée en même temps que les travaux de placo et de peinture dans votre maison ou appartement.

L’utilisation d’une peinture anti-bruit permet de réduire la propagation des bruits par les murs mitoyens. Toutefois, sa performance en isolation phonique est relativement faible. Ainsi, elle ne remplace pas un doublage collé ou sur ossature. L’application d’une peinture insonorisante peut cependant compléter l’isolation phonique de vos murs mitoyens tout en embellissant votre intérieur. De plus, cette technique est simple et rapide à mettre en œuvre. Elle ne réduit en aucun cas la surface habitable.

Si vous souhaitez améliorer l’isolation thermique et acoustique dans votre maison mitoyenne, il peut être intéressant d’isoler les combles, le sous-sol et les autres pièces de la maison. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous informer sur le prix d’isolation des combles au m2.

L’essentiel en 5 questions

L’essentiel en 5 questions :

Comptez entre 20 et 120 euros par m² tout compris pour l’isolation phonique d’un mur mitoyen.


Le prix de l’acousticien pour l’isolation acoustique d’un mur mitoyen peut aller de 5 à 20 euros par m² (hors fournitures).


Il est possible de réaliser un doublage sur ossature ou un doublage collé pour isoler phoniquement les murs mitoyens.


L’isolation phonique par doublage sur ossature est la technique la plus performance et efficace pour limiter les bruits provenant du voisinage.


Faites appel à un acousticien ou à une entreprise spécialisée en isolation phonique pour isoler acoustiquement un mur mitoyen.