Isolation phonique cloison.

Si on met souvent en avant l’isolation thermique, l’isolation acoustique d’une pièce est tout aussi importante pour votre maison. En la matière, rien ne vaut l’isolation phonique des cloisons, qui permet de limiter grandement les bruits extérieurs. L’isolation.fr vous explique en détail les différentes méthodes d’isolation acoustique de cloisons et murs, et vous aide à trouver les meilleurs isolants..

Demandez des devis gratuits pour vos travaux

Pourquoi isoler ses cloisons ?

Une bonne isolation va vous protéger à la fois des déperditions de chauffage et des sons extérieurs. En effet, l’isolation acoustique, au même titre que l’isolation thermique, va vous apporter un meilleur confort de vie.

Une bonne isolation phonique permettra en effet de limiter :

  • Les bruits extérieurs : circulation, avions, sirènes, etc.
  • Les bruits intérieurs : sons issus des autres pièces, bruits de pas, etc.

L’isolation phonique des cloisons d’une pièce sera idéale pour obtenir de bons résultats. Les sons se perçoivent en effet majoritairement par les murs, ainsi que par le plafond. Si ce sont les sons extérieurs qui vous dérangent, vous travaillerez en priorité les murs reliés à l’extérieur.

Isoler ses cloisons sera notamment très important si vous vivez à proximité d’une rue très fréquentée, ou encore si vous pratiquez un instrument de musique et que vous souhaitez limiter la propagation du son dans la maison.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour l’isolation phonique de vos cloisons)

Nous vous avons déjà proposé un article qui résume plus en détail les intérêts d’une isolation phonique et acoustique.

Les différentes méthodes d’isolation phonique de cloison

L’isolation des murs ou des cloisons peut se faire de différentes manières. Nous allons détailler ici les principales méthodes d’isolation d’une cloison :

Les panneaux d’isolation phonique

Une première solution peut être d’installer des plaques de plâtre phonique. La plupart des constructeurs proposent en effet ce type de produit, qui peut remplacer une cloison et dispose de bonnes performances acoustiques.

Ce type de produit peut être utile si vous disposez d’une pièce dont l’isolation thermique est efficace. Ajouter des plaques de plâtre phonique permettra d’insister sur l’isolation acoustique de la pièce, sans trop augmenter l’épaisseur des murs.

Ce simple produit ne suffira cependant pas si vous souhaitez également améliorer l’isolation thermique de la pièce.

Des professionnels près de chez vous chiffrent gratuitement vos travaux d’isolation phonique

La pose d’un isolant pour cloison

Une autre manière d’améliorer l’isolation phonique d’une cloison est tout simplement de disposer une couche d’isolant entre le mur et la cloison.

Placer un isolant thermique et phonique à l’intérieur de votre cloison permettra en effet de limiter à la fois les déperditions de chaleur et les sons. Notez que plus la couche d’isolant est épaisse, et plus les performances acoustiques de votre isolation seront bonnes.

L’inconvénient est que l’épaisseur de la cloison va manger votre espace intérieur.

La contre-cloison

Une dernière méthode d’augmenter l’isolation acoustique d’une cloison sera enfin de poser une contre-cloison, c’est-à-dire une seconde cloison, par-dessus la première.

Cette technique vous permettra de placer une nouvelle couche d’isolant, entre la cloison originelle et la nouvelle cloison. Une fois encore, l’inconvénient majeur est que cette technique va diminuer votre espace intérieur.

Gardez cependant en tête qu’une excellente isolation acoustique est inenvisageable sur des murs fins.

Les meilleurs isolants phoniques pour une cloison

Il n’y a pas forcément de solution miracle pour améliorer l’isolation acoustique d’une pièce. Le choix de votre isolant de cloison dépendra de vos préférences et de vos besoins.

Souvenez-vous qu’un isolant acoustique sera efficace s’il offre une isolation de 40 décibels ou plus. Le must sera généralement une isolation de 50 décibels, qui peut cependant être assez difficile à atteindre.

Généralement, les bons isolants acoustiques sont également des isolants thermiques. On peut par exemple opter pour :

  • Les laines de verre
  • Les laines de roche
  • La cellulose
  • Le liège

Évitez tant se faire que peut les isolants minces, qui sont souvent de mauvais isolants acoustiques. Privilégiez des isolants denses, car la masse joue pour beaucoup dans la limitation des bruits.

Pour compléter votre isolation acoustique, réfléchissez également à l’isolation phonique de vos plafonds. Toutes les informations sur le sujet sont ici.

Vidéo : Isolation phonique d’une cloison